Eradication de l’habitat précaire

Dans le cadre de l’exécution du programme présidentiel portant résorption de l’habitat précaire, 323 habitations seront démolies à Hay Moulay Mustapha d’Aïn Temouchent (ex-Graba), qui abritait 645 habitations déclarées précaires dont 322 ont été déjà démolies, ses occupants devant être relogées dans la ville nouvelle Akid Othmane. Selon la direction du logement et des équipements publics, le POS Hay Moulay Mustapha permettra le relogement de 1.118 ménages (recensés en 2000). Une superficie récupérée de 20,7 hectares servira d’assiette de terrain pour la construction de 1.408 logements dont 1.312 de type collectif et 168 de type semi-collectif. Interrogé sur le cout des logements, un promoteur a évalués les F3 et F4 à respectivement 2.015.000 et 2.418.000 DA.
Beaucoup de familles de Hay Moulay ont émis le voeu d’y rester, considérant très cher le prix des F3. On y affirme que «des familles relogées dans la ville nouvelle sont à rencontrer énormément de difficultés pour s’acquitter mensuellement du loyer, de l’électricité et des factures d’eau». On rappelle dans ce contexte que «l’OPGI a maintes fois eu recours à un huissier de justice pour le recouvrement de ses créances». B. Ali, un homme âgé, dit à ce propos: «Je n’ai pas demandé à être relogé en Ville Nouvelle car je n’ai pas les moyens financiers pour faire face aux dépenses qui cela induit sachant que ma modique pension de retraite ne me permet pas même de subvenir aux besoins élémentaire de ma famille.»

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman