Et l’après-hydrocarbures ?

Le centre universitaire d’Aïn Témouchent (CUAT), qui attend un nom de son convenance et qui probablement lui sera donné lors de la visite pressentie de M. Abdelaziz Bouteflika, a réglé ses pendules avec l’universalisme scientifique ce jeudi 15 avril à l’occasion de la célébration de la journée nationale du savoir connue sous l’appellation Youm El Ilm, une date historique commémorant la mort d’Ibn Badis, l’érudit et savant algérien qui présidait l’association des oulémas musulmans algériens dans les années 30 du siècle dernier. Un panel d’autorités, de responsables des secteurs économiques, de cadres universitaires venus de différentes régions de l’Ouest algérien et des étudiants y ont été conviés pour prendre part à la journée d’étude qui avait pour thème central «place au savoir pour un développement durable», un sujet d’actualité qui occupe les devants de la scène politique nationale et les préoccupation de l’université algérienne, appelée à jouer pleinement son rôle et occuper une place meilleure pour améliorer sa cote et grimper au rang de mérite qu’elle devait l’avoir, à même de participer pleinement et efficacement au développement économique et scientifique du pays, à l’instar de ce qui se passe partout ailleurs.
Le droit international, la propriété intellectuelle, la maîtrise du domaine de l’énergie, le développement durable, les ressources renouvelables et la préparation de l’Algérie à l’après-ressources générées par les fossiles sont les plus importants points développés succinctement par le professeur Benzaghou. L’on devrait comprendre que les hydrocarbures doivent constituer non pas l’essentiel de nos rentes mais un appoint en cas de besoins pressants après avoir développé les autres ressources naturelles que recèle l’Algérie dont l’agriculture, la pêche, le tourisme, les mines et autres. Le CUAT a su placer haut sa première apparition publique sur l’échiquier politique régional et local. Et cela doit constituer un véritable déclic pour qu’il se place au devant des préoccupations des missions et tâches à accomplir dans le futur.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman