Festival national de la marionnette

Le commissaire du Festival national de la marionnette d’Aïn Témouchent, Mohamed Bouchahlata, et en même temps, directeur de la Culture de la wilaya a animé un point de presse dont la principale information se rapportait à l’organisation des deuxièmes assisses du festival qui pour cette édition se tiendra à Aïn Témouchent durant sept jours, et ce du 20 au 26 décembre 2008. Le festival se déroulera sous deux registres, le premier concerne la compétition et le second l’animation. Pour la compétition, dix troupes sont présélectionnées parmi un ensemble de 24 demandes de participation qui émanent de 16 wilayas dont une particularité en nombre pour celles de Sidi Bel-Abbès et Oran. Pour l’animation, ce sont cinq autres troupes, -celles-ci musicales et folkloriques- qui sont invitées et qui viennent des deux plus grandes agglomérations urbaines de la wilaya hors chef-lieu, à savoir Béni-Saf et Hammam Bouhadjar. Le programme sera réalisé par ces quinze troupes qui donneront ensemble 30 représentations de théâtre de marionnettes, soit deux spectacles pour chaque groupe. En ce qui concerne le théâtre de marionnettes, la participation témouchentoise se limite à deux troupes. L’une venant de Béni-Saf et inscrite à la compétition cependant et l’autre, la nouvelle née de la Maison de la Culture est concernée par l’encadrement et l’animation de l’environnement. Durant cette manifestation, le public pourra visiter une exposition au musée Ghanja de Sidi Bel-Abbès qui exhibera plus de 450 poupées de marionnettes.
Il y aura aussi une exhibition du genre de conte «Hakawati», qui est programmée au sein de la bibliothèque Malek Bennabi. Cette exhibition est retenue en relation avec la lecture publique sachant que le Festival national de la marionnette d’Aïn Témouchent est organisé durant la période des vacances scolaires. Le jury est composé de cinq spécialistes très connus dans la pratique et l’écriture théâtrale. Il sera décerné un montant de 740.000 Da pour récompenser les 7 meilleurs travaux dont 250.000 Da pour le meilleur spectacle et 50.000 Da pour le dernier. Selon le conférencier, le commissariat a bénéficie d’un budget de 7 millions de dinars avec une contribution de la wilaya à hauteur de 250 millions de centimes pour mener à bien cette deuxième édition. Pour rappel, il est prévu également des ateliers de formation, des tables rondes et des conférences qui seront données par des spécialistes.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman