Formation des agents du BHIC

Le secrétaire général de la wilaya, M. Kerri Azeddine, qui préside également la cellule de veille contre les risques de MTH et autres zoonoses, vient de faire preuve d’une excellente initiative de former les agents des BHIC à la capture des chiens errants, dans le cadre de la prochaine campagne d’élimination de ces canidés. Cette décision fait suite, à vrai dire, aux nombreuses demandes émanant des APC relevant de la wilaya d’Aïn Témouchent et portant sur la nécessité d’engager ce genre de campagne contre les animaux errants, potentiellement porteurs de risques de zoonoses, parmi elles la rage.
Il faut dire que nos communes pullulent d’animaux abandonnés à leur sort et qui ont fini par coloniser les décharges publiques, ainsi que les décharges sauvages, qui attirent toutes sortes de bestioles en mal de pitance. C’est ainsi que des dizaines de morsures ont été enregistrées à travers la wilaya de Aïn Témouchent, certaines personnes ayant même été prises en charge sur les deniers de l’Etat, ce qui s’est traduit par plusieurs millions de cts injectés pour leur traitement. Par ailleurs, la prolifération de ces canidés donne un surcroît de travail aux éboueurs chargés d’enlever les ordures et qui sont obligés de ramasser des sachets éventrés ou le contenu des poubelles renversées la plupart du temps par ces animaux en quête de nourriture. Dans ce contexte, le SG de la wilaya a dépêché une commission à Alger, afin d’en ramener le nouveau dispositif de capture qui a déjà fait ses preuves sur les chiens errants. Ce dispositif comprend des filets et des collets à placer au cou du chien pour l’immobiliser avant de l’acheminer par un camion spécialement aménagé vers la fourrière communale, en attendant son élimination au cas où ses maîtres ne se manifesteront pas dans les 48 heures pour le récupérer. Dans ce cas là, ces animaux seront éliminés par l’ingestion d’un produit toxique mélangé à leur pâtée, avant d’être enterrés, conformément à la réglementation vétérinaire.
Entre-temps, chaque commune a détaché un de ses agents du BHC, pour suivre un stage d’une dizaine de jours à Alger, pour se familiariser avec la manipulation de ce nouveau dispositif. Après leur formation, ils retourneront dans leurs communes respectives, pour former à leur tour, le reste de leurs collègues.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman