Guerre à la spéculation des produits de base

La direction du commerce, de par ses attributions et ses missions permanentes de contrôle et de suivi du marché, vient d’entreprendre certaines actions tendant à la protection du consommateur aussi bien dans sa santé que de sa sécurité. En effet, pas moins de 15 929 opérateurs économiques inscrits au registre du commerce ont été recensés, dont 2 361 petits commerçants implantés dans la wilaya, alors que le reste est constitué d’opérateurs activant dans la production industrielle et la prestation de services avec, cependant, une prédominance de la petite entreprise, dont celle de l’artisanat. Selon l’analyse faite par la direction du commerce, le marché local ne devrait pas connaître de perturbation durant la saison hivernale avec une disponibilité des produits de large consommation.
Ainsi, le stock disponible de produits de base arrêté à fin octobre et ce, pour une durée de couverture qui peut aller jusqu’à 27 jours, fait ressortir une disponibilité de 18 000 tonnes de semoule, 22 320 tonnes de farine, 60 tonnes de riz, 80 tonnes de pois chiche, 30 tonnes de café, 55 tonnes de lentilles, 21 tonnes de concentré de tomates et 50 tonnes d’haricots, en plus des 5 minoteries et de 2 mini-laiteries dont dispose la wilaya d’une capacité de production journalière respective de 1 700 quintaux de farine et de 11 600 litres de lait pasteurisé.
Par ailleurs, afin de parer aux problèmes d’approvisionnement qui peuvent surgir au niveau des zones retranchées, en cas de rupture des voies de communication, l’entreprise chargée de la distribution des produits énergétiques a pris ses devants. Cependant, la wilaya accuse un déficit en infrastructures de stockage des produits alimentaires lequel déficit sera comblé par les commerçants et dont le prix reste tributaire du comportement de ses derniers. À ce titre, la direction compte mener une lutte sans merci contre la rétention de stocks et les manouvres frauduleuses qui induisent à la spéculation. Toutefois, les actions de contrôle seront orientées vers les activités de vente en gros de produit agricoles, notamment le fardage de fruits et légumes ainsi que la qualité des légumes secs offerts à la consommation. En cas de catastrophe naturelle, la liste des opérateurs susceptibles de fournir les produits alimentaires et autres matériels nécessaires aux victimes a été déjà mise à jour.

Source: Liberté

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman