Il a essayé de mettre le feu à l’hôpital

justiceLa cour criminelle de Sidi Bel-Abbès a condamné, hier, O.A. âgé de 56 ans, à cinq ans de prison ferme pour avoir tenté de mettre le feu à l’hôpital de Aïn Témouchent.Les faits remontent au 31 octobre 2007 quand le mis en cause, profitant de l’heure des visites, est entré à l’hôpital en dissimulant une bouteille de deux litres d’essence sous sa veste. Au service des maladies respiratoires qu’il connaît, lui-même étant asthmatique, il a rejoint la cuisine, a ouvert le robinet du gaz et s’est rempli la bouche d’essence en brandissant un briquet. Le pire n’a été évité que suite à l’intervention des forces de l’ordre, alertées par un jeune malade qui y était hospitalisé et qui venait d’être sommé par O.A. de quitter les lieux s’il tenait à rester en vie.
Lors de son arrestation, le mis en cause avait ses habits complètement imbibés d’essence, ce qui laisse croire qu’il allait s’immoler en faisant sauter tout le bâtiment puisque le robinet du gaz était ouvert. Interrogé par le juge sur les faits, il souligne n’avoir jamais eu l’intention de faire exploser l’hôpital. Tout ce qu’il recherchait à travers cet acte est, d’après lui, d’attirer l’attention des autorités locales, notamment le wali, sur son cas afin de recevoir des aides. Et il ressort du dossier du mis en cause qu’il avait travaillé comme policier et qu’il avait quitté ce corps pour bénéficier d’une licence d’ouverture d’une cafétéria, un projet tombé à l’eau. Devant le juge, O.A. a donc nié toutes les accusations portées à son encontre, ce qui n’a pas empêché le procureur général de prononcer la peine capitale à son encontre. Après délibérations, il a été condamné à cinq ans de prison ferme.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman