Inquiétante prolifération des moustiques

Comme chaque été, les moustiques reviennent en force, rendant ainsi les nuits des Témouchentois insupportables et désagréables. Les causes de cet «envahissement» sont multiples. A commencer par les ordures qui jonchent les espaces des quartiers, créant un endroit propice pour la reproduction de ces insectes «embêtants», souvent dangereux et pouvant provoquer de graves maladies comme la leishmaniose. Les caves de certains immeubles qui sont dans la plupart des cas submergées par les égouts, constituent également un endroit de prédilection pour ces insectes. Ni les pastilles dégageant une odeur qui devrait faire fuir les moustiques, ni la plante du basilic, une astuce utilisée pas nos grands-mères pour les éloigner, ne semblent porter leurs fruits.
L’insecticide recommandé ne fait que polluer l’atmosphère des maisons, rendant la respiration de leurs occupants quasi impossible. Les camions des services de l’APC qui sillonnent la ville le soir en libérant une odeur censée être toxique pour les moustiques, ne sont pas réguliers et l’effet escompté n’est pas «spectaculaire», sauf une remarquable pollution sonore et atmosphérique gâchant encore les soirées estivales des habitants. En cette période des grandes chaleurs, des citoyens nous indiquent et nous invitent à venir constater de visu l’existence des rats vivant dans les caves de la cité des 1000 Logements. «Nos caves regorgent d’égouts et les moustiques et les rats y trouvent vraiment leur compte. Ils font un ravage au niveau de la cité», nous dira un habitant. L’unique solution pour combattre le phénomène des moustiques et de toutes sortes d’insectes nuisibles, est donc de privilégier la politique de l’hygiène et de l’assainissement.
Même le civisme des citoyens est appelé être au rendez-vous pour prévenir la prolifération de ces rongeurs nuisibles pour la santé publique. C’est-à-dire ne pas jeter les ordures n’importe où et à n’importe quel moment, l’eau du parterre et du ménage ne doit pas non plus être «balancée » à partir des balcons car cela crée des poches d’eaux stagnantes sous les fenêtres favorisant davantage la naissance des moustiques.

source: L’echo-oran

One Comment

  1. SEO Company dit :

    Great article, thanks so much!

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman