Installation du directeur de la Maison de la culture

Délégué par le Wali d’Aïn Témouchent, le chef du cabinet de la wilaya, a conduit dimanche dernier en soirée la cérémonie d’installation du nouveau directeur de la Maison de la culture d’Aïn Temouchent, M. Koudid Abdellali, en remplacement de Mme Chaouche Ramdane Zineb. Pour affirmer le caractère officiel de cette séance de passation de consigne, on comptait parmi l’assistance le directeur wilayal de la Culture, le personnel du secteur, les animateurs associatifs et la presse. Dans son intervention, la directrice sortante a commencé son discours par un mea-culpa. Elle confia qu’à son arrivée à la tête de la Maison de la culture, elle préjugeait d’une prééminence de la musique Raï sur la ville d’Aïn Temouchent. Elle se dit avoir été surprise par la richesse et la diversité culturelles et patrimoniales qu’elle avait découvert dans la région durant son court séjour.
Quand au chef du cabinet du Wali d’Aïn Temouchent, il a, dans une allocution, présenté un état des lieux en nette progression du secteur de la Culture, convenant que la wilaya dispose d’un avenir prometteur dans la mesure où d’importants projets sont ouverts pour la réalisation de structures culturelles jusque là inexistantes. Il citera, entre autres, l’annexe de la Bibliothèque nationale, le Complexe culturel et d’autres équipements. Le chef du cabinet de la wilaya rappellera le rôle de la culture en matière d’éducation et de formation des générations et prévention contre les fléaux sociaux en faisant allusion à «la harga» et à la toxicomanie. Abordant dans la même ligne directrice, le directeur de la Culture a mis en évidence le rôle édifiant et efficace de la presse pour son objectivité et sa crédibilité allant jusqu’à l’inclure dans la grande famille de la culture et de l’information.
Concernant le nouveau responsable de la Maison de la culture, c’est un diplômé de l’institut national des Arts dramatiques et spécialisé en théâtre. Peut-on déduire que cette nouvelle nomination traduit l’intérêt du ministère de tutelle pour relancer le 4ème art à Aïn Temouchent. D’autant plus que les trois quarts du programme ramadanesque comprendrait des productions théâtrales professionnelles, amatrices et pour enfant. Dans tous les cas, ce nouveau directeur confirme sa disponibilité pour déployer tous ses efforts
pour relancer cet art en affirmant que son équipe et lui demeurent très à l’écoute de toute initiative pour activer le secteur de la culture. Toutefois, il est agréable d’entendre ces responsables faisant éloges aux efforts consentis avec abnégation et continuité du chef de service d’animation, M. Benhamou Abdelkader, un chevronné du théâtre.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman