Institut national de formation touristique

La wilaya d’Aïn Témouchent a bénéficié d’un projet de création d’un Institut national de formation touristique, dont l’étude sera lancée au cours de l’exercice 2010, apprend-on de la Direction du tourisme. La future infrastructure contribuera, selon la même source, à la dynamique qualitative impulsée au secteur par la tutelle, en ce sens qu’elle permettra la formation de personnels hautement qualifiés dans ce domaine. Cet Institut, a-t-on encore souligné, se déclinera «en un véritable réservoir de compétences» en matière de gestion, de techniques hôtelières, de restauration, en plus de la formation de guides touristiques ou de main-d’oeuvre pour répondre à la demande des promoteurs et investisseurs dans ce secteur.
Aïn Témouchent compte 16 établissements hôteliers classés qui puisent leurs ressources humaines de l’Institut national spécialisé de formation professionnelle (INSFP, techniques hôtelières), du Centre de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) de Hammam Bouhadjar (cuisine collective) et de l’Institut hôtelier «Formatel» (cuisine, pâtisserie,restauration, réception).La capacité globale d’accueil, actuellement de 2.340 lits, sera augmentée de 2.000 lits supplémentaires à la faveur de 15 nouveaux hôtels prévus dans la wilaya avec pas moins de 500 nouveaux postes d’emploi.La création d’un institut de techniques hôtelières et touristiques avait été, rappelle-t-on, recommandée aux assises régionales du tourisme, tenues à Oran en 2007. Cet établissement contribuera au développement économique de la wilaya, la promotion du tourisme constituant un axe majeur de l’aspiration de la wilaya.
Dans ce contexte, six zones d’extension touristique (ZET) ont été identifiées et délimitées sur une superficie totale de plus de 1.000 hectares destinée à l’investissement dans ce secteur. Selon la Direction du tourisme, les zones en question sont localisées à Rachgoun (commune d’Oulhaça, 50 hectares), Sidi Djelloul (Sidi Ben Adda, 250 hectares), Terga (120ha), Sassel (Ouled Boujemaâ, 36 hectares), Sbiaât (M’saïd, 180 hectares) et Bouzedjar (400 hectares).

Source : Echo-Oran

5 Comments

  1. aicha dit :

    Bonjour, je veux étudier le matériel disponible avec vous et quelles sont

    Répondre
  2. Lynn dit :

    The front is an incredible blessing to everyone in the family but the back can lead to burnout unlike any other.

    g be debt free in 12 months, by an Astin Martin in the by, holiday in the far east next year, make $100 a day,
    you get the idea. If you do not actually have work to complete after your normal work day, you can avoid burnout by
    leaving your job at your workplace when you go home.

    Répondre
  3. Delila dit :

    You are not taking time to do the things you once enjoyed;
    seeing your friends, shopping for and cooking healthy foods,
    reading or watching movies, etc. The worst of these people will wait until the new people
    are trained before dropping the ax. Sport psychology
    research points out that it is the sum total of experiences over time,
    the judgment of ones performance, the pressure
    to perform, the stress of performing, the boredom, lack of joy, and the goals that others place on the athlete
    that ultimately lead the athlete to burnout and
    early retirement from sport.

    Répondre
  4. louer un box dit :

    Again, it is so durable that it can even withstand the wear and tear of a
    car driving over it. Go for this which are the cheapest
    that has the capabilities you prefer. Drip edges can be
    purchased at a hardware store or lumberyard and are generally made of
    metal.

    Répondre
  5. Edward dit :

    What’s up Dear, are you actually visiting this website daily,
    if so after that you will without doubt get good experience.

    website (Edward)

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman