Jamais deux sans trois

A quelques jours seulement de son déplacement, pour le compte de la première journée du championnat, à Skikda pour croiser le fer avec la JSMS locale, le CRT -version Bendoukha Bencheriet – procède aux ultimes réglages en vue de parfaire les automatismes et de réussir, par conséquent, une bonne entrée en la matière. A priori, le staff technique semble avoir tiré le maximum de renseignements, à l’issue des matches amicaux disputés durant le cycle préparatoire d’avant saison. Pour ce qui est de la stratégie prônée par le coach Bendoukha, tout porte à croire que le CRT évoluera selon un système de jeu 5-3-2, tant ce schéma tactique donne l’impression de convenir le mieux à la composante actuelle de la formation chère au regretté Siki. Selon toute vraisemblance, ce choix serait motivé par la présence de trois défenseurs axiaux efficaces à souhait et ayant donné une totale assurance à l’arrière-garde témouchentoise.
Il s’agit de Tabti Messaoudi (ex- USR) et de Reguieg (ex-SCMO). Dans le couloir droit, la reconversion de Boutarbiat (ex-MOC) en demi-excentré s’avère aujourd’hui judicieuse dans la mesure, où l’ex-Constantinois brille aussi bien par sa technicité que par sa rigueur tactique. Au niveau du flanc gauche, la blessure du latéral Boukhiar (ex- OMA), à qui l’on souhaite, au même titre que Tlemçani, un prompt rétablissement, demeure une véritable aubaine pour le jeune Mokdad Chafik pour confirmer tout le bien que l’on pense de lui. Dans l’entrejeu, Mokdad Mohamed jouit apparemment de son statut de tubulaire indiscutable au poste de récupérateur, à l’heure où la paire Saâdi (USM Blida)-Sari (SCMO) semble la mieux placée pour faire partie désormais du onze rentrant. Par ailleurs au front de l’attaque, la concurrence sera, à notre humble avis, très rude entre Moussa, Safa, Khelloufi, Chouieb et, à un degré moindre, Mellouk pour tenter de décrocher une place de titulaire. Comme solution de rechange, le driver du CRT pourrait compter, aussi, sur l’expérience de Hadjar, la détermination du Rachedi, le savoir-faire du libéro Benzerbadj ainsi que le talent de Touahri (ex-JS Sig), de Benhellal (ex-IR Mecheria) et de Moussi Amine.
Dans les bois, le portier Gariche (ex-GCM) est appelé à démontrer que son recrutement est à la hauteur de la confiance placée en lui. Il sera secondé dans sa tâche par le kipper Hachem. C’est donc avec un effectif relooké que le Chabab entamera ce challenge en tentant, bien sûr, de mettre tous les arguments de son côté pour se mettre au diapason des équipes dites grosses pointures, à l’image des ex-pensionnaires de l’élite, tels le CSC, le MOC, le PAC, l’ASMO, le RCK et l’USMBA et ce, après avoir réussi deux accessions d’affilée (2008 et 2009). L’on est en droit aujourd’hui de se demander si le CRT sera en mesure de confirmer -pourquoi pas – l’adage, qui dit : «Jamais deux sans trois !».

Source : Echo-Oran

2 Comments

  1. zizo dit :

    vivie :crt: w ga3e librie :crt: kbire w sghire surtout nase temouchent

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman