Journée nationale de l’artisanat

A l’instar des autres wilayas du pays, la wilaya d’Aïn Témouchent a fêté elle aussi la journée nationale qui s’est déroulée hier dimanche au niveau du CIAJ, où le wali, M. Bouderbali Med, wali de la wilaya, a procédé à l’inauguration du salon organisé à cet effet, en présence des autorités locales. Après s’être intéressé à la visite des stands, le chef de l’Exécutif de la wilaya n’a pas caché sa satisfaction de voir l’artisanat opérer son retour par la grande porte. Il s’est également déclaré prêt à encourager ce créneau traditionnel, qui recèle beaucoup de possibilités d’emplois parmi les femmes au foyer et dans le milieu familial.
C’est le moment ou jamais de profiter des opportunités offertes en matière de locaux à usage professionnel, ces derniers pouvant servir aux femmes et aux hommes artisans à exposer leurs créations, pour s’imposer sur le marché local voire régional. En matière d’aides à l’investissement, des crédits peuvent être accordés à des porteurs de projets. Parmi les stands qui auront eu le plus de succès, citons ceux de l’habit traditionnel féminin, la tapisserie, la poterie, la céramique d’art, la bijouterie traditionnelle, la sculpture sur bois et les tableaux de versets coraniques. «Le seul regret est d’avoir marginalisé nos grands-mères versées dans la confection des pâtisseries et autres gâteaux traditionnels, qui ont fait les délices des enfants durant des siècles et qui peuplent encore les souvenirs des grands. Il est donc grand temps de renouer avec les bonnes habitudes du terroir et de les faire capitaliser par nos jeunes générations.
Ce n’est qu’à ce prix, qu’une région pourra garder son âme», est-il rappelé par un vieux visiteur. Pour l’anecdote, la wilaya d’Ain Témouchent a recensé à ce jour 1.106 artisans, qui auront contribué à la création de plus de 3.500 emplois, dont 30% composés essentiellement de femmes. Un pourcentage qui gagnerait à être davantage développé, si on veut parvenir au plus vieux de nos dictons «A chaque doigt, un métier…», l’objectif étant de valoriser davantage la femme aux yeux de son environnement.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman