Journées d’études sur El Bouhmidi El-Oulhaçi

histoireL’association El Bouhmidi et le secteur de la Culture de la wilaya d’Aïn-Témouchent, avec en partenariat l’université Djillali Liabès de Sidi Bel-Abbès, organise des Journées nationales sur la personnalité d’El Bouhmidi El-Oulhaçi et son rôle dans l’armée de l’Emir Abdelkader. L’inauguration a eu lieu, hier mercredi 23 avril, à la bibliothèque Malek Bennabi d’Aïn-Témouchent en présence de plusieurs universitaires de Constantine, d’Oran et de Tlemcen. La clôture est prévue pour aujourd’hui. Dans la première intervention, le Dr Belarbi Khaled de l’université de la Mekerra, précise que El Bouhmidi était une personnalité religieuse soufie, issue d’une famille noble et avait secondé l’Emir Abdelkader durant la période 1832-1847. C’est à la faveur de ses aptitudes de meneur d’hommes et sa compétence en matière de gestion des affaires de la société, que l’Emir l’avait désigné calife dans la circonscription de Tlemcen. Il a aussi révélé qu’El Bouhmidi avait étudié avec l’Emir Abdelkader au sein de la Zaouïa d’El Guetna (Mascara). Sur les questions de stratégies et de tactiques de guerre, l’Emir comptait beaucoup sur son lieutenant El Bouhmidi et prenait en considération ses conseils dont en témoigne la victoire sur le général Clausel qui voulait occuper la région de Tlemcen.
Dans le même ordre d’idées, et dans une deuxième intervention le Dr Medjaoued, Chef du département d’Histoire de l’université de Sidi Bel-Abbès a rappelé à l’assistance que la bonne gouvernance, sujet d’actualité, était prônée pour la première fois par l’Emir Abdelkader duquel les Algériens doivent tirer des leçons pour la gestion de leurs affaires. «Notre histoire est très riche en enseignement utile au monde tout entier» a noté l’intervenant. Selon ce conférencier, le terme de «bonne gouvernance» qui se véhicule à l’ONU n’est pas nouveau pour le peuple algérien et les hommes d’histoire. En marge de la conférence, le président de l’association culturelle El Bouhmidi a précisé que son association a décidé d’organiser cette première rencontre sous la coordination avec la fondation «Emir Abdelkader» en voulant proposer pour la première fois une activité indépendante. Il souligne qu’il n’y a aucune mauvaise intention et qu’ils entretiennent de très bonnes relations avec les membres de cette fondation.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. SI ALI MADANI dit :

    Bonjour
    les habitants de Oulhaça ont la fierté de commémorer la résistance et la réussite de notre grand père Elbouhmidi que dieu l’accueille dans son paradis INCHAAALAH.

    si ali madani sidi rahmoune Oulhaça.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman