L’apprentissage du violon et de la guitare

La Maison de la Culture à Aïn Témouchent a ouvert deux ateliers de formation académique dans le domaine de la musique. Ce programme de formation est encadré par deux diplômés de l’Institut de musique à Oran. Le premier atelier est spécialisé dans l’apprentissage du violon suivant la technique et la pratique préconisée à l’échelle internationale. En effet, une vingtaine d’enfants découvriront, pour la première fois dans leur vie, le solfège et la magie des notes en gammes de note, même s’ils ont appris l’éducation musicale au niveau des établissements du cycle moyen, mais qui reste un enseignement limité dans la mesure où il n’est pas suivi de pratique musicale. Le chargé de la formation, Benahmed Daho, aura le privilège d’inaugurer ce premier atelier, digne de l’enseignement et de l’apprentissage de la musique. Quant au second atelier, il est destiné à l’apprentissage du jeu à la guitare sèche. Le nombre d’enfants presque à égalité entre garçons et filles et dont l’âge varie entre 6 et 16 ans, pourront suivre régulièrement les cours dispensés généralement les lundi et jeudi après-midi.
Et c’est Kacem Samir, un pur produit de l’Institut de musique d’Oran qui conduira cet atelier. Par cette initiative, la Maison de la Culture à Aïn Témouchent comble un vide qui sévit depuis la disparition du conservatoire communal de musique, secoué par le séisme. D’ailleurs, ce déficit en matière d’enseignement musical a été amplifié avec l’absence d’une annexe à l’Institut régional de promotion musicale, et qui avait fait couler beaucoup d’encre.
Il faut souligner, comme le font remarquer les hommes de culture de Aïn Témouchent, que la scène artistique est surtout dominée par les troupes folkloriques. Jusqu’à la fin des années 70, les instruments de musique les plus utilisés dans les soirées artistiques étaient la trompette, le galal, la flûte et le tambour. Certains citoyens souhaitent aussi l’ouverture d’un atelier de formation en piano, car c’est un instrument de musique complet qui permet l’apprentissage intégral de la théorie musicale. Et pourquoi pas, permettre de voir émerger des virtuoses.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. archidel dit :

    j’habite oran , et je souhaite savoir si mr Kacem Samir donne des cours de violon sur oran , dans ce cas veuillez me contacter par email.
    merci

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman