L’écologie au rendez-vous du festival de marionnettes

L’écologie et l’importance de sa préservation a été vendredi le centre d’intérêt de la troisième journée du festival culturel national du théâtre de marionnettes (FCNTM) de Ain Temouchent. La troupe de théâtre «Amdjad El Asnam» de la wilaya de Chlef, en lice pour les six prix de cette manifestation, a présenté sa nouvelle pièce (2009) intitulée «Chajarat Ahmed» (L’arbre de Ahmed) adaptée par Ali Kouchichi, d’après un texte du syrien Soulimane El Aissa et mise en scène par Hamel Djamel. D’une durée de 25 mn, ce spectacle a mis l’accent sur «l’intérêt de protéger l’environnement », notamment, par le biais du reboisement et de la préservation de l’arbre. Les enfants présents à cette représentation ont été sensibles au message véhiculé par la pièce interprétée admirablement par les artistes.
Les différentes équipes de Chlef se sont spécialisées dans les thèmes écologiques, puisque l’association des «amis du centre Cheikh Larbi Tebessi» de Chlef avait participé à la seconde édition du FCNTM en 2008 avec sa pièce «Jamal Biââti» (La beauté de mon environnement) qui a été primée. Durant la matinée, la troupe en compétition du théâtre d’Oran, a présenté son spectacle recréé en 2009, «Nahla » (L’abeille) mis en scène par Abdelkhalek Houari. Cette production du Théâtre Régional d’Oran, d’une durée de 46 mn, raconte les péripéties d’un jeune homme à la recherche de miel pour guérir son père malade.
Mal lui en prit, «ce médicament miracle» se trouve dans un lieu inaccessible et gardé par les hommes d’un méchant Sultan. A l’instar de «Mossibat Lahmar» (Les déconvenues de l’Ane) présentée en 2008 au FCNTM, cette troupe met l’accent sur l’importance des valeurs sociales pour toute être humain. L’utilisation «on live» des dialogues avec des fonds musicaux adaptés a été remarquée tout au long de cette pièce. Cette troisième édition semble s’orienter vers une plus grande maîtrise de l’interprétation, tant au plan technique qu’en ce qui concerne la thématique, ont relevé des spécialistes du monde de la marionnette.
La rigueur dans la sélection des troupes participantes qui n’a permis de dégager que huit (08) troupes sur les 27 qui se sont présentées, avait déjà auguré de la qualité des spectacles en compétition. Pour la quatrième édition prévue en juin 2010, les spectacles en lice devront, a précisé le commissaire du FCNTM, aussi «répondre aux critères de qualité imposés pour de telles manifestations ». Dans ce même ordre d’idées, les représentations en «IN» se reposeront, demain samedi, pour laisser place à la tenue d’une journée de réflexion sur «les moyens à mettre en oeuvre pour développer le monde de la marionnette». Les organisateurs et les participants se donnent rendez-vous pour débattre, aussi, de la situation actuelle du secteur.

Source : Ouest-Tribune

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman