L’INPV d’Alger au secours de l’agriculture

agricultureL’Institut national de la protection des végétaux (INPV) d’Alger a délégué récemment ses consultants, pour animer une journée dédiée à la lutte contre tous les facteurs nuisibles au travail de la terre, pour lui assurer un bon rendement. Cette rencontre qui a réuni de nombreux fellahs intéressés, s’est déroulée en présence du DSA de la wilaya de Aïn Témouchent. Parlant de ce qu’ils ont appelé «les ennemis de la terre», les intervenants en sont arrivés à la conclusion, que si le fellah ne procède pas régulièrement à un bon traitement de ses cultures, il n’obtiendra pas un bon rendement. Parmi les solutions préventives, ils ont préconisé la lutte contre toutes les espèces d’insectes ou de rongeurs, qui ont pris possession de leurs champs voire même ceux de leurs voisins.
Selon eux, tous les produits et matériels nécessaires existent pour engager cette lutte, sans laquelle plus de 50% de la production disparaîtra au bout du compte, et ce, quelle que soit l’espèce végétale plantée (céréales, fruits, maraîchages). Abondant dans le même sens, le DSA a signalé aux fellahs, que l’Etat a mis tous les moyens humains, matériels et produits phytosanitaires à leur disposition pour obtenir un rendement satisfaisant de leurs récoltes. De plus, a-t-il souligné, les fellahs qui le désirent, peuvent s’adresser à l’inspection spécialisée dans ce genre de traitement et dont les portes sont ouvertes, au sein de la DSA, pour les conseiller le cas échéant. Les fellahs ont réagi positivement, en parlant de tous les problèmes qu’ils appréhendent dans le cadre de la lutte à venir. Pour rappel, la région d’Aïn Témouchent est investie régulièrement par le ver blanc, malgré les différentes campagnes engagées pour l’éradiquer.

Source : Voix-Oranie

2 Comments

  1. amr noor dit :

    j’ai lu un bulletin d’alerte sur la rouille à tlemcen et relizane , par contre suite à ma visite des parcelle de blé tendre hd1220 juste à la sortie de ain temouchent vers commune aghlal nous avons constaté un début d’épidemie de rouille jaune merci de prendre les dispositions necessaires pour informer les agriculteurs ayant semis des blé tendre de verifier leur parcelle avant que ce soit trop tard signé amr noor

    Répondre
  2. ouslim dit :

    Salem, je suis étudiante en biotechnologie végétale et je fais une recherche sur la morelle jaune Solanum eleaegnifolium.Cav . je veux que vous me renseignez sur l’état actuel des manifestation ,la présence et la localisation de cette adventice dans votre wilaya merci

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman