L’Internet à volonté et à bon marché !

informatique«Les prix d’accès à l’Internet en Algérie qui restent peu accessibles aux familles algériennes seront les plus bas au monde!» Et ce n’est pas un poisson d’avril! C’est le ministre Boudjemâa Haïchour qui l’a annoncé hier en marge de la célébration de «la Journée nationale du haut débit», coïncidant avec le 20 avril de chaque année. Le groupe Algérie Télécom (AT) vient en effet de baisser ses prix pour l’Internet à haut débit (ADSL) de 50%, a assuré hier le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. Cette décision, qui prend effet à partir d’aujourd’hui, fait que «les prix algériens de l’ADSL seront les plus bas du Maghreb et parmi les plus abordables au monde», s’est enorgueilli M. Haïchour dans un point de presse animé à l’Université des sciences et des technologies Houari Boumediène. Mieux encore, le ministre annonce une autre bonne nouvelle, à savoir que Algérie Télécom envisage de mettre prochainement sur le marché national des micro-ordinateurs portables à un prix «ne dépassant pas les 10.000 dinars».
Ces PC (Personel computer) seront également dotés d’un pack d’Internet à haut débit (ADSL) à des prix concurrentiels. Ceci pour le grand public. Aux enseignants du Supérieur, le ministre révèle que son département «étudie» la possibilité de leur offrir des micro-ordinateurs et une connexion à l’Internet à haut débit à «des prix symboliques».Concernant la téléphonie de troisième génération (3G) qui a fait les choux gras de la presse sur son report, M. Haïchour a indiqué que le gouvernement vient de donner son accord pour lancer un avis d’appel d’offres national et international permettant ainsi l’ouverture de ce marché en Algérie «très prochainement». En clair, les autorités ont donné le feu vert pour la procédure d’attribution de la troisième licence pour ce type de téléphonie. S’agissant de la lutte contre la fraude dans son secteur, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Boudjemâa Haïchour, a confirmé le report du délai imparti aux opérateurs pour l’identification des puces non déclarées. «Il est nécessaire de proroger cette échéance (fixée pour le 1er mai prochain)», a affirmé M. Haïchour.
Pour autant, il précisera que la décision de prolonger le délai est du ressort de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications». Il est à rappeler que l’application de la décision de suspendre les puces téléphoniques non identifiées concerne plus de 5 millions d’abonnés, tous opérateurs confondus, selon le directeur général de Watania Télécom Algérie (WTA) qui a révélé le nombre lors de son passage au forum d’El-Moudjahid. Les représentants des entreprises de téléphonie mobile ont indiqué récemment qu’ils ne possédaient pas les moyens pour satisfaire les milliers de clients qui se présentent quotidiennement à leurs points de vente et distributeurs pour régulariser leur situation. En tout état de cause, et pour une première célébration, cette journée nationale du «haut débit» aura été l’occasion pour offrir de beaux cadeaux aux millions d’Algériens pour qui Internet reste un produit de luxe.

Source : Voix-Oranie

One Comment

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman