La CNAC dans la région

Deux suggestions seraient à l’étude au niveau central de la CNAC, l’une visant à limiter le prêt à 1 milliard de centimes, au lieu de 450 millions et la deuxième à étendre la limite d’âge à 55 ans, tout en déplorant que pas mal de candidats concernés sont placés en attente, 6 mois durant au niveau de l’ANEM. L’agence locale de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) de Aïn Témouchent a participé au Salon national de l’Emploi (SALEM), qui s’est tenu récemment à Alger et auquel ont participé trois jeunes promoteurs soutenus par le dispositif élaboré par cette institution au profit des entrepreneurs qualifiés et âgés de 35 et 50 ans. Ces trois jeunes chefs de micro entreprises ont présenté leur activité dans les créneaux respectifs de la création et l’entretien des espaces verts, la confection du prêt-à-porter et la maintenance des équipements électroménagers.
Selon le chef de l’agence CNAC, M. Drif, cette participation aura permis à l’agence et aux promoteurs de recueillir opportunément pas mal d’informations actualisées. «Cette opportunité leur a ouvert les yeux sur le monde du Marketing, tout en leur permettant de capitaliser des connaissances et d’échanger des expériences pour les stimuler davantage dans la concrétisation de leur avenir», a-t-il souligné.
Dans le sillage de la caravane de sensibilisation, portant sur les 100 locaux à usage professionnel érigés à travers le territoire témouchentois, l’agence locale de la CNAC a enregistré, en l’espace de deux semaines, une soixantaine de dossiers de postulants pour la réalisation de projets créateurs d’emploi.
Il est à faire remarquer, que beaucoup de jeunes en chômage et qualifiés dans un métier, dont un fort pourcentage de la gente féminine issue des communes éloignées du chef-lieu de la wilaya, n’avaient aucune idée précise sur le dispositif en question. Autant dire que la contribution des P/APC était loin d’être négligeable dans cet éveil de l’arrière-pays.
Par ailleurs, les spécialités les plus demandées par les hommes auront été le transport de marchandises et de voyageurs, ainsi que les prestations agricoles. Quant aux femmes, elles se limitent pour le moment à la coiffure, à la restauration et à la couture. Pour faciliter la tâche aux non diplômés, la CNAC a organisé avec le concours des CFPA, un test de validation de l’acquisition professionnelle (VAP), pour prétendre à l’éligibilité.
Enfin, deux suggestions sont à l’étude au niveau central, l’une visant à limiter le prêt à 1 milliard de centimes, au lieu de 450 millions et la deuxième vise à étendre la limite d’âge à 55 ans, sachant que pas mal de candidats concernés déplorent leur mise en attente de 6 mois au niveau de l’ANEM.
Ils estiment qu’une période d’un (1) mois est largement suffisante, l’attestation CNAS et CASNOS en faisant foi.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. youssef-mokhtar dit :

    salam, je voudrais bien savoir ou j’en suis par apport a mon dossier ,merci ,salam.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman