La contrebande en hausse en 2008

En plus de la saisie de 66 véhicules, 6 camions et 1 bus empruntés par les contrebandiers, plus de 10 milliards de cts ont renfloué les caisses du trésor public, selon le bilan 2008 présenté par le commandant du groupement de la gendarmerie nationale, dans le cadre de la lutte contre la contrebande dans la wilaya de Aïn Témouchent. Dans son topo présenté ce dernier lundi, M. Aïdaoui Réda, a fait état d’une hausse très sensible dans le domaine de la contrebande qui a élargi son éventail touchant maintenant à tous les créneaux pratiquement. Pièces détachées, produits alimentaires, téléphones portables, effets vestimentaires, carburants, etc., ont été amenés à bord de 66 véhicules légers, 6 camions et 1 bus, la plupart ayant des plaques voire des moteurs ou des papiers aux références falsifiées, pour empêcher toute velléité de remonter la filière.
La valeur marchande des saisies aura dépassé les 10 milliards de cts. Comparativement, l’année 2007 a vu la rentrée de 5 milliards seulement dans les caisses du trésor. Pour ce qui est du trafic de drogue, une baisse sensible des saisies est à constater, mais on ne sait qui de la gendarmerie ou des convoyeurs de drogue se sont montrés les plus ingénieux pour arriver à ce constat. Toujours est-il que sur 50 affaires traitées, la saisie a porté cette année sur 4 quintaux de kif traité, contre 10 en 2007, et l’arrestation de 96 personnes. Dans le domaine de la contrebande, touchant aux autres produits notamment vestimentaires, 60% des personnes impliquées sont des femmes. Ceci étant, durant ces deux dernières années, 18 barons de la contrebande ont vu leurs biens placés sous séquestre. L’introduction illégale animalière s’est traduite par la saisie de volières regroupant pas moins de 3.353 oiseaux de compagnie en 2008, des volatiles estimés à 5.000 Da/pièce sur les marchés algérois. En tous cas, c’est la forêt de Sassel qui en aura profité, même si l’on n’est pas sûr que ces oiseaux se fiant à leur instinct migrateur, ne sont pas retournés en territoire chérifien, après leur lâcher.
L’immigration clandestine a conduit la gendarmerie à interpeller 116 étrangers, dont 94 Marocains, 10 Syriens et 12 de différentes nationalités. En revanche, la «harga» (émigration clandestine» a connu un ralentissement sensible, puisque de 156 harraga arrêtés en 2007, on est retombé à 34 seulement en 2008. D’aucuns imputent cette baisse sensible à la création salutaire des emplois dans différents dispositifs de l’Etat et aussi grâce à une surveillance plus accrue de nos côtes, le long desquelles patrouillent en permanence plus de 400 gardes communaux. Les vols de câble électrique et de téléphone ont concerné 10,5 km linéaires en 2008, contre 11,5 km et deux morts par électrocution en 2007. Les auteurs ont été arrêtés dans la proportion de 80%. Par ailleurs, la lutte contre la délinquance a conduit 514 personnes sous mandat de dépôt, pour vol, agression, etc., contre 669 en 2007. Enfin, sur les 440 accidents de la route enregistrés en 2008, on a compté 54 morts, la grande majorité de la mortalité ayant connu son pic en été, alors que l’année 2007 a enregistré 412 accidents et 50 morts.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman