la création d’un institut supérieur du Tourisme

formationIntervenant à l’ouverture de la session de printemps de l’APW, le wali a annoncé que l’année 2009/2010 allait être la première année universitaire à Témouchent, puisque d’ici là, le centre universitaire actuellement en chantier aura été livré. A cet égard, sa première tranche de 2 000 places pédagogiques et de 1 000 lits, qui est à 15% des travaux de réalisation, est appelée à être achevée cette année même. D’autre part, la deuxième tranche, de la même importance, a trouvé adjudicateur. Elle sera lancée incessamment. Par ailleurs, et c’est une primeur, le département de Cherif Rahmani, ministre de l’Environnement et du Tourisme, a inscrit la création d’un institut supérieur du tourisme à Témouchent, ce qui va renforcer le pôle universitaire et conforter la vocation touristique de la région. De même, le wali s’est enorgueilli de la réalisation en cours tant de la centrale électrique de Ouled Boudjemâa, de l’usine de dessalement de l’eau de mer qui fournira 80% des besoins en AEP de la wilaya que du projet Medgaz.
Quant au projet d’aluminerie, le chef de l’exécutif minimisera le bien-fondé des craintes soulevées sur le plan de l’atteinte à l’environnement, craintes que des défenseurs de l’environnement ont exprimées. Enfin, concernant le projet de seconde nouvelle ville, l’orateur en soulignera la difficulté parce qu’il ne s’agit pas d’un programme étatique centralisé comme pour le premier projet, mais de promotion immobilière avec de multiples intervenants, un pôle urbain dont, en outre, la réalisation n’est pas conditionnée par une situation d’urgence comme pour ce qui était des projets d’après séisme.

Source : El-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman