La crise financière prend des proportions alarmantes

Comme il fallait s’y attendre, à quelques jours de la reprise du championnat professionnel, c’est l’implosion au CR Témouchent. En effet, le stage de préparation, qui devait s’étaler jusqu’au 3 février prochain, a pris fin avant-hier jeudi, les joueurs ayant décidé de rentrer chez eux après le match amical qui les a opposés au SCMO à Aïn El-Turck. «La patience a des limites. Cela fait longtemps que nous attendons d’être régularisés, mais on n’a rien vu venir», nous affirma un joueur dont nous tairons le nom. Sollicité par nos soins, le P-DG de la société sportive par actions, Larbi Baki, nous a confirmé cette information. «Nous avons tiré la sonnette d’alarme, mais personne n’est venu à la rescousse», dira-t-il. Devant cet état de faits, nous avons appris que le premier responsable de la SSA/CRT a pris la décision de remettre les licences des joueurs à la DJS. Ainsi donc, la crise financière a fini par se répercuter sur le moral des joueurs, alors que ces derniers devaient se concentrer sur le maintien de l’équipe.
A Témouchent, le sport roi est en train de péricliter, car on vient d’apprendre que même les joueurs de Zidoria, le deuxième club phare de la wilaya qui évolue dans le championnat de division nationale amateur, ne se sont pas entraînés depuis plusieurs jours pour le même motif. Comment doit-on interpréter cette situation ? L’intervention des autorités concernées est plus qu’indispensable avant qu’il ne soit trop tard.

Source : Le Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman