La femme rurale présente en force

La femme rurale est venue en force, hier mercredi, car on a vu affluer plus de 200 femmes à la Maison de la Culture de Aïn Témouchent pour exprimer sa volonté à s’organiser, pour contribuer au développement rural du pays. Cette journée qui était organisée par la Chambre d’Agriculture (CA) de Aïn Témouchent, s’est déroulée en présence du DSA, du directeur des Forêts et du SG de wilaya de l’UNPA. L’ouverture de la séance est revenue à M. Amamra Med, président de la CA, qui a adressé des louanges à la femme rurale, pour les gros efforts qu’elle n’a cessé de déployer durant ses activités agricoles. Cependant, il a demandé aux femmes présentes de s’organiser pour être plus fortes encore et s’attaquer à des projets plus importants. Et de citer l’élevage de la volaille en général, du lapin, du cheptel, l’apiculture. «Ce n’est plus à la femme rurale d’aller vers la ville, mais les gens de la ville qui viendront à elle, pour s’approvisionner en œufs, miel, poulet, lapins, etc.», a-t-il souligné.
De son côté, le DSA a demandé aux femmes présentes de s’organiser pour atteindre leurs objectifs. C’est dans cette optique, qu’il a préconisé la création d’une association professionnelle de la femme rurale. «Parmi vous, il y aura forcément des ingénieurs et des techniciennes en agronomie, qui sauront vous représenter», a-t-il poursuivi, avant d’annoncer l’élaboration d’un nouveau programme spécifique au développement rural. «Ce n’est qu’une question d’organisation pour arriver au but», a-t-il conclu.
Pour sa part, le directeur des Forêts n’a pas caché aussi qu’un programme va toucher le monde rural, en matière d’ouvertures de routes, d’électrification, de forages de puits, etc. «Il vous suffira de faire des demandes auprès de votre association, la seule à collaborer avec l’administration, pour que des projets agricoles vous soient confiés…», a-t-il assuré. A signaler, qu’à l’issue de la séance, Mme Berrichi Djahida, cadre dans l’agriculture, a été élue à la tête de la nouvelle association de la femme rurale dans la wilaya d’Aïn Témouchent. Espérons que cette association prouvera à l’avenir, qu’elle n’est pas là seulement, pour servir de levier actionné par tel ou tel courant, selon les intérêts des uns et des autres, comme cela s’est vérifié par le passé.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman