La fin d’une mission bien accomplie

Après avoir permis la construction de centaines de milliers d’ouvrages, grands et petits, à travers les wilayas de Témouchent, Sidi Bel Abbès et Oran, la carrière de sable de Terga est en fin de vie. C’est également sur elle que reposait, depuis plus d’une décennie, l’essentiel des ressources en propre du budget de la wilaya de Témouchent, ce qui en faisait, au sens propre comme au sens figuré, un budget reposant sur du sable. Cependant, la relève sur le plan financier va être assurée par les retombées fiscales du futur pôle industriel actuellement en partie en chantier sur le littoral alors que pour ce qui est du sable, le relais existe déjà avec un sable de substitution en production par une carrière d’agrégat. Selon le plus optimiste des avis, la carrière de sable de Terga a pour environ deux années de vie devant elle. Elle aura ainsi vécu 70 ans, l’arrêté municipal l’ayant érigée en carrière datant du 2 janvier 1940.
De ce qui fut une dune de 55 hectares et de sa masse toute en douces ondulations, il ne reste plus que la désolation d’un squelette. Les bulldozers s’acharnent à équarrir de leur moindre grain de sable quelque 20 hectares à l’agonie. Les pelleteuses ont gratté jusqu’à moins zéro de la mer toute proche, ce qui a provoqué une remontée de la nappe phréatique. Mais avant que les lieux ne soient abandonnés, les autorités locales ont donné instruction à l’entreprise exploitant le gisement de remettre à niveau son site. De la sorte, le chantier de réalisation de la centrale électrique de Terga a fourni des milliers de m3 de déblais pour combler une partie des excavations. Ainsi, près de 12 000 m3 ont été livrés par une noria de 2000 camions de divers tonnages.
Le transport est assuré gratuitement par les propriétaires de ces camions en contrepartie d’un bon supplémentaire de chargement de sable pour chaque navette effectuée. Sur la terre végétale étalée, il est prévu de faire repousser une végétation et de reboiser les 35 ha déjà libérés.

Source : El-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman