La flambée des prix entre spéculation et profit

A qui profite cette flambée des prix des produits de première nécessité et des légumes à l’orée du mois sacré de Ramadhan ? Les citoyens de la wilaya d’Aïn Témouchent se trouvent ébahis par cette cherté de la vie en l’absence d’intervention de l’Etat, du moment où les commerçants vendent leurs produits avec grande aise et comme ils veulent, sachant que le consommateur est contraint d’acheter ses produits pour subvenir à ses besoins vitaux et à n’importe quel prix. La population témouchentoise commence à se poser des questions sur la façon de s’en sortir, au cours du mois de Ramadhan où elle a besoin de bien manger devant les 360 dinars le kilogramme du poulet et qui peut dépasser les 400 dinars et encore avec la hausse des prix de l’huile, du sucre, du lait et autres produits de première nécessité. Même les marchés des légumes et fruits flambent ces jours-ci laissant le pauvre consommateur perplexe ne trouvant à quel saint se vouer. Et pour apaiser leur moral, certains parmi eux reviennent à dire que le mois de Ramadhan apporte sa baraka avec lui, ne serait-ce que pour survivre.

Source : Echo-Oran

3 Comments

  1. AMIR dit :

    CE KI AUGMENTE LE PRIX DANS LE MOIS SACREE N ES PA UN VRAI MUSULMAN :!:

    Répondre
  2. admin dit :

    je suis vraiment dégouté par cette situation que nous vivons, la classe moyenne a cette allure va disparaitre rapidement. et en plus en ne peux même pas faire des crédits comme tout le monde…

    Répondre
  3. tcmt dit :

    Bonjour A min
    Dans cette terre hospitlière il y a longtemps, il n’y a plus de classe moyenne. Il y a des rentiers, des affairistes, la maffia en tout genre et les laissés pour compte(honnêtes mais pauvres)
    Où sont les dirigeants de ce pays,où sont les « élus du peuples »
    H Boumédiène devait se retourner dans sa tombe en voyant d’où il est l’anarchie qui règne dans le pays pour lequel il s »est sacrifié QUEL GACHIS :mrgreen:

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman