La flottille augmente, le prix du poisson aussi

sardineOù est passé le poisson bleu habituellement capté dans la zone de pêchage des deux ports de pêche de la wilaya de Aïn Témouchent? Dire que le poisson meurt de vieillesse, est-il un leurre usité par certains qui ne faisaient que du réchauffement d’informations consommées crues sans les vérifier et leur donner une lecture d’analyse appropriée? Une partie de ces informations a été puisée des conclusions des rapports de deux études faites tout le long des zones pêchables du littoral algérien. C’est sur la base de ces informations que bon nombre de responsables du secteur de la pêche sont allés inscrire des programmes d’extensions des infrastructures portuaires de pêche et le renforcement de la flottille des deux ports de pêche de la wilaya de Aïn Témouchent. Fausser des statistiques intentionnellement ou non c’est donner des informations erronées aux décideurs et cela constitue à la limite un crime économique. A quoi ça sert de doubler la flottille des deux ports si deux bonnes années après l’on s’aperçoit que la biomasse est en deça du seuil mis à la connaissance des responsables du secteur et de l’opinion publique? «La sardine a atteint un plafond jamais enregistré ces dix dernières années», estime un restaurateur de la ville de Aïn Témouchent. Ne pas pouvoir manger la sardine à un tel prix est un sentiment que seuls les gens de mer et les populations rattachées aux communes des deux ports en connaissent davantage.
Revenir bredouille après une longue randonnée de pêche est devenu, ces temps-ci, un phénomène auquel sont affrontés matelots, armateurs et patrons de pêche! Est-ce l’usage de l’explosif, comme l’a si bien mentionné le colonel de la gendarmerie, Monsieur Aïdaoui Redha, qui est à l’origine de cette situation phénoménale. Laisser l’opinion publique à sa faim n’est point la bonne manière et constater les réactions des principaux acteurs tarder à s’afficher est aussi une attitude décourageante et ennuyante.
Que pensent le ministère de la Pêche, des Ressources halieutiques et l’Aquaculture et la Chambre nationale de la pêche? Y a-t-il une explication tangible pouvant écarter une situation de stress? L’opinion est dans son plein droit de savoir davantage. Et le plus important, ce n’est pas argumenter en partant de généralisés mais ce qui est demandé c’est d’essayer d’argumenter sur une base scientifique à même d’aider ceux en mesure de faire quelque chose pour sortir des illusions devenues à la longue une vérité aux yeux de responsables qui n’aiment pas être trop dérangés.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman