La formation dans le monde carcéral se renforce

Ce plan de formation permettra aux jeunes détenus, une fois élargis, de s’intégrer facilement dans le monde du travail et, par ricochet, dans la vie active. Les détenus qui croupissent dans les trois établissements pénitentiaires que compte la wilaya viennent de bénéficier d’un programme supplémentaire de formation et ce, à la faveur d’un grand nombre de conventions signées entre la direction de la formation professionnelle et de l’apprentissage de la wilaya d’Aïn Témouchent et les établissement concernés. Ce plan de formation permettra aux jeunes détenus, une fois élargis, de s’intégrer facilement dans le monde du travail et, par ricochet, dans la vie active. C’est ce que nous venons d’apprendre de M. Kaddour Mouffok Zenagui, chef de service à la DFP. En effet, ce dernier nous précisera que cette formation concernera pas moins de 179 détenus qui sont répartis à travers plusieurs groupes.
Ainsi, en ce qui concerne l’établissement pénitentiaire d’Aïn Témouchent, les détenus stagiaires sont répartis sur 7 groupes de 30 détenus en moyenne et qui suivront une formation dans les spécialités de l’informatique, soudure, maçonnerie, couture, pâtisserie, coiffure hommes et coiffure dames pour la gent féminine. Au niveau de la prison de Béni-Saf, les détenus auront droit, selon leurs vœux, à une formation en sculpture sur bois et horticulture, tandis que ceux de la maison d’arrêt de haï Moulay-Mustapha, au chef-lieu de wilaya, la formation est limitée à trois spécialités, à savoir la maçonnerie, l’informatique et la soudure.
Cette formation est appelée à être renouvelée chaque semestre. Par ailleurs, la direction de la formation professionnelle vient d’engager des négociations qui, selon M. Kaddour Mouffok, sont très avancées, avec l’Agence nationale de l’emploi au niveau de la wilaya d’Aïn Témouchent pour l’insertion d’anciens stagiaires issus des différents centres de la formation professionnelles. Une convention devra être signée incessamment entre les deux institutions dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (Daip). Ce qui permettra aux nombreux ex-stagiaires de rejoindre leurs ateliers pour une formation continue dans la mesure où ces derniers bénéficieraient d’une formation supplémentaire qui sera sanctionnée par un diplôme. Plusieurs réunions ont eu lieu avec un grand nombre de maître-artisans qui ont manifesté leur désir de faire partie de ce plan de formation où, d’après notre interlocuteur qui s’est basé sur les premiers chiffres de l’opération de recensement qui vient d’être entamée, la formation sur la pierre de taille enregistre un engouement avec l’inscription de pas moins de 25 jeunes qui seront pris en charge par la DFP et l’Anem. Il va sans dire que M. Saïd Benchérif, responsable de la Sarl Promaisse dont la carrière de marbre est implantée sur les hauteurs du village socialiste Aurès El-Meïda, rattachée à la commune de Hammam Bou-Hadjar, a été pour beaucoup dans la réussite de ce projet et ce, à travers sa présence quasi constante lors des différentes manifestations et autres journées portes ouvertes organisées à travers toute la wilaya au profit des jeunes en livrant les secrets de la pierre de taille qui peut constituer un véritable trésor pour de nombreux chômeurs. La femme au foyer n’a pas été en reste puisqu’un groupe de 300 femmes est inscrit au niveau des différents centres dans des spécialités qui répondent à leurs vœux. Enfin,
M. Mouffok nous fera savoir qu’en ce qui concerne la prochaine rentrée 2009/2010, 3 annexes des CFPA changeront de statut et seront donc érigées par décret en centre de formation professionnelle ; ils auront donc leurs propres budgets. Il s’agit des annexes des CFPA de haï Moulay-Mustapha, de Aïn Kihel et d’Oulhassa. Ainsi, dès l’année prochaine, la wilaya de Aïn Témouchent comptera un institut national de la formation professionnelle, 10 CFPA et 2 annexes, celles de Béni-Saf et de Aïn Tolba et ce, pour une capacité globale de 3 600 postes de formation.

Source : Liberté

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman