La gendarmerie en tournée dans les lycées et collèges

Réagissant aux multiples cas de violence signalés en milieu scolaire à l’échelle nationale, les services de la gendarmerie de la wilaya de Aïn Témouchent ont élaboré un programme d’interventions préventives, pour juguler les phénomènes de la violence, du tabagisme et de la drogue, dont la menace plane sur nos établissements scolaires. A cet effet, la gendarmerie a fait appel à d’autres secteurs concernés par ces phénomènes, comme les Affaires religieuses, la DAS et la Jeunesse et des Sports, pour toucher un large éventail de la population ciblée, les premières interventions devant être effectuées dans les lycées de Aïn Témouchent et d’El-Maleh, ainsi qu’au CEM d’El-Amria. Cette campagne se poursuivra même après les vacances d’avril pour toucher d’autres communes.
C’est ainsi que dimanche dernier, le lycée Bachir El-Ibrahimi de Aïn Témouchent a reçu la visite de conférenciers de la gendarmerie, pour attirer l’attention de leur auditoire sur les dangers de la drogue pour leur santé. Parmi eux, le phénomène de l’accoutumance, qui pousse le consommateur en manque à se livrer à la pire des violences pour se procurer de quoi calmer son besoin de drogue.
Par ailleurs, est-il souligné, un établissement scolaire doit être un creuset où doit se forger l’esprit de camaraderie et de compréhension mutuelle voire de solidarité, non seulement entre les élèves eux-mêmes, mais aussi avec les enseignants et les parents d’élèves. Au lieu de cela, nous assistons à la montée de la désobéissance, de la violence et du manque de respect dû aux enseignants. Autant de facteurs qui risquent de mener l’éducation à la ruine.
Quant au délégué des Affaires religieuses, il a rappelé que la drogue, le vol et la violence sont interdits par Dieu et que la piété recommande la fraternité et la solidarité entre tous, d’autant plus que «vous représentez l’avenir du pays», a-t-il conclu.
Enfin, le délégué du secteur de la Jeunesse et des Sports a mis l’accent sur les moyens que l’Etat met à la disposition des jeunes pour leur permettre de se défouler, faisant ainsi allusion aux stades combinés, aux salles omnisports, aux terrains de proximité, aux centres de loisirs et autres bibliothèques, pour étendre leurs bases de connaissances. Enfin, pour les nécessiteux, la DAS s’engage à les prendre en charge, au niveau des soins médicaux, fournitures scolaires et autres problèmes sociaux.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman