La généralisation de l’approche des PPDRI

L’année 2009 sera celle de la généralisation de l’approche des projets de proximité du développement rural intégré (PPDRI), a annoncé hier à Aïn Témouchent M. Rachedi Abdelkader, inspecteur général de la Direction générale des forêts (DGF). Cet exercice, a-t-il précisé, sera consacré à l’»actualisation de la démarche de développement rural intégré, à la mise en place des réseaux impliqués dans cette démarche et à la vulgarisation sectorielle de l’approche». Intervenant lors d’un point de presse, en marge d’un atelier régional sur les PPDRI, l’inspecteur général de la DGF a rappelé que les années 2007 et 2008 ont été consacrées, respectivement, à l’expérimentation et la consolidation de la démarche des PPDRI, une politique de renouveau rural adoptée par le gouvernement en 2006.
Celle-ci vise, entre autres, la revitalisation des espaces ruraux en impliquant tous les acteurs à l’échelon local (wali, chef de daïra, élus, associations, et riverains, notamment). La DGF, en tant que «colonne vertébrale des PPDRI, car très proche des riverains, joue un rôle prépondérant dans ce domaine, selon Mme A. Fatiha Djehiche, conseillère au ministre de l’Agriculture et du développement rural. Des cellules d’animation rurales communales (CARC) sont, par ailleurs, créées par le wali et représentent «un espace de concertation où se déversent tous les projets», a-t-elle ajouté. Entre autres outils de mise en oeuvre et de suivi de cette démarche, la conseillère au ministre de tutelle a rappelé les contrats de performance signés, dernièrement, entre le ministère et les autorités locales (DSA et Conservateurs des forêts).
La rencontre régionale de Aïn Témouchent a regroupé les chefs de services techniques des conservations des forêts et chefs de circonscriptions des forêts de 15 wilayas de l’ouest, en tant «qu’éléments fédérateurs de ce programme ». S’insérant dans le cadre de la généralisation de la démarche PPDRI, cette rencontre a été consacrée au rappel des orientations des actions de développement rural, aux contrats de performance et à l’outil d’évaluation des instruments mis en place. Organisée par la DGF en collaboration avec le cabinet du ministre et la Conservation des forêts de Aïn Témouchent, cette rencontre s’est penchée, également, sur l’explication de la démarche du contrat de performance et des obligations qui en découlent.
Elle a abordé aussi les préoccupations des responsables présents qui auront pour tâche «d’encadrer des réunions similaires au plan local ». La démarche PPDRI, rappelle-t-on, porte sur quatre thèmes fédérateurs concernant, respectivement la modernisation des villages, la diversification des activités, la protection des ressources naturelles et la réhabilitation des patrimoines matériel et immatériel. Les 9 PPDRI lancés par la wilaya de Aïn Témouchent, en 2007, enregistrent un taux d’avancement de 80%, selon le Conservateur des forêts. «15 autres ont été lancés en 2008 et 14 sont confirmés et attendent l’approbation du comité technique de wilaya au titre de l’exercice 2009″, signale-t-on.

Source : Echo-Oran

One Comment

  1. maya dit :

    bon courage rachide benaissa

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman