La mise en oeuvre du «permis de prudence»

Aïn Temouchent a été désignée wilaya pilote pour la mise en oeuvre du «permis de prudence» destiné à prémunir les enfants contre la maltraitance et les abus sexuels, a annoncé mardi la représentante de la fondation «terre des hommes». Il s’agit d’un outil pédagogique contenant 14 images explicites sensibilisant l’enfance autour des dangers qui la guettent dans ce domaine, a indiqué Mme Samia Ait Belkacem lors d’une conférence de presse. «A travers ce document d’une grande valeur, a-t-elle expliqué, nous entendons responsabiliser l’enfant, une fois ce permis obtenu, afin qu’il ne reste plus comme un simple spectateur». Pour réussir cette opération de sensibilisation sur un sujet prenant de plus en plus de l’ampleur, le «permis de prudence» a été adapté aux us et coutumes du pays ainsi qu’à la religion musulmane, a-t-on signalé. Ce travail sera mené sur le terrain par la fondation algérienne de la sauvegarde des droits de lÆenfant (FASDE) de Ain Temouchent qui expérimentera le permis, a souligné Mme Karima Ouahcine.
«Ce permis ne sera donné aux enfants que par des personnes formées», a-t-elle précisé, ajoutant que «nous comptons donner, à la wilaya de Ain Temouchent, les moyens de se prendre en charge dans ce domaine». L’opération sera généralisée à toutes les wilayas du pays, a-t-elle fait savoir. Les deux intervenantes ont rappelé, à cette occasion, la ratification, par l’Algérie, de toutes les conventions relatives à la protection des droits de l’enfant ainsi que celles venues se greffer tout autour, dont celles relatives à la lutte contre la cybercriminalité et la pédophilie. Le ministère délégué chargé de la famille et de la condition féminine avait élaboré un plan national en faveur des enfants qui a été adopté par le gouvernement, rappelle-t-on. Cette année, signale Mme Ouahcine, l’Unicef consacre la journée mondiale marquant la ratification de la convention des droits de l’enfant (20 novembre) à la lutte contre les abus sexuels contre les enfants.
La FASDE organise, avec le con-cours de «Terre des hommes» à Ain Temouchent, des journées de sensibilisation les 19 et 20 novembre, pour lutter contre ce fléau. La première sera consacrée, mercredi, à la présentation de quatre communications portant sur des réalités constatées sur le terrain et les procédés engagés pour «contrer ce genre d’agressions dans toutes leurs formes». La journée du jeudi sera consacrée à des actions de sensibilisation sur le «permis de prudence» au niveau des localités de Oued Sebbah et Tamazoura pour rencontrer des enfants. «Le but est de toucher le maximum d’enfants, surtout ceux des régions enclavées», a expliqué la présidente de la FASDE. A l’occasion de ces rencontres, le premier tour de manivelle d’un film documentaire sur cette maltraitance sera donné à Ain Temouchent pour toucher, ensuite, l’ensemble des wilayas du pays. Pris en charge par la FASDE, il mettra en relief le degré de conscience des enfants sur leurs droits, le travail des enfants et la maltraitance des enfants, précise-t-on.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman