La mosquée de la ville nouvelle

batimentLe directeur des Affaires religieuses et des Waqfs (DARW) de la wilaya d’Aïn Témouchent, M. Aissa Nouicer, a accordé un entretien à la VO, dans lequel il répond à certaines préoccupations légitimes des citoyens, parmi eux bon nombre de fidèles, issus de la ville nouvelle «Akid Othmane» et qui aimeraient bien voir achever leur mosquée. Au sujet de cette mosquée, M. Aïssa Nouicer estime que l’avancement de ses travaux se situe à hauteur de 50%, ce qui a amené le ministre de tutelle à attribuer, en gré à gré, l’achèvement du projet à une entreprise privée, versée dans le domaine et qui a installé son chantier ce dernier samedi.
Auparavant, la DARW avait lancé, rappelle-on, plusieurs avis d’appels d’offres, qui se sont tous avérés infructueux. Selon la même source, une rallonge de 40 millions de dinars vient d’être rajoutée à l’autorisation de programme (AP) initiale. Selon la fiche technique du projet, la capacité d’accueil de cette mosquée est portée à 3.000 fidèles, qui espère-t-on, pourront accomplir leurs prières des Tarawih, dès le prochain mois de Ramadhan. Il importe de noter, que l’association religieuse dûment agréée pour le suivi de ce projet, a dû démissionner, car ses éléments ne se connaissaient pas entre eux et le manque d’expérience constituait le reste des raisons de leur échec. En outre, selon notre interlocuteur, les 4 mosquées visitées récemment par le ministre Ghoulamallah seront subventionnées. Revenant à la mise en exploitation du fonds de la Zakat, le DARW encourage les jeunes diplômés des CFPA à créer une activité pour dégager de l’emploi.
Chaque bénéficiaire de prêt (crédit sans intérêt) sera suivi par l’instance wilayale du fonds de la Zakat. Faisant allusion à certaines accusations, le DARW a réitéré son appel, pour dire que la mosquée reste la pierre angulaire de la société algérienne: «Elle représente, souligne-t-il, les deux faces d’une même pièce de monnaie, la Patrie et l’Islam. Très ouverte, en plus de sa vocation religieuse, cette mosquée disposera en outre de 13 classes de culte et sera fréquentée par 375 élèves.» Il dira que la DARW a initié au niveau de la wilaya des campagnes de sensibilisation contre la «Harga», s’identifiant à une action suicidaire et d’autres campagnes contre le Sida et contre la consommation des stupéfiants.
Quant aux projets en cours, il s’agit de travaux de réalisation de nouvelles mosquées ou d’extensions, soit 90 projets, auxquels s’ajoutent ceux de la ville nouvelle ville sud-est et l’Institut Islamique. De leur côté, les imams exhortent les bienfaiteurs à contribuer à la concrétisation de ces projets, aux côtés des pouvoirs publics.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman