La plage de Sidi Djelloul

C’est l’une des plus anciennes plages du littoral témouchentois. Elle se trouve à quelques miles de Beni Saf. On ne soupçonne guère son existence en venant d’Aïn Témouchent. Juste avant d’aborder le grand virage annonçant la montée vers la cimenterie de Beni Saf, les autochtones ne manquent pas de remarquer, dressé au bord de la route, le mausolée de Sidi Djelloul le saint patron des lieux. La «goubba » est bien entretenue et ornée de foulards aux couleurs vives, le chemin carrossable musarde jusqu’au sommet des dunes dominant la plage, véritable havre de paix avec un petit bois et un sable fin. Les naturistes sont d’emblée subjugués.
Devenue Sidi Djelloul, l’ancienne Camerata ou Fons Camerata a abrité un port au temps des Romains comme en témoignent des vestiges conservées au musée d’Oran. La baie offrait des refuges naturels grâce à de larges et profondes grottes nichées dans les rochers. D’ailleurs, c’est la forme voûtée des plafonds de ces cavernes qui a inspiré le nom de Camerata aux premiers habitants. Après l’indépendance la plage attirait de nombreuses familles dont les femmes aimaient se baigner en groupe. Une longue tunique en guise de maillot de bain suffisait à rassurer les mâles. Sidi Djelloul était le fief de la pudibonderie.
C’est peut-être de là qu’est née la mode de la robe de bain. Ici, pas de jet ski, ni de crème solaire, c’est l’anti-club des pins à la bonne franquette avec la retenue qu’il faut. Pour certains «plebiens» c’est aussi un peu de bonheur volé à la vie, quitte à se satisfaire de quelques tranches de pain et de tomates fraîches. Le seul camp de vacances appartient à la CNAS. Dans ce décor reposant, une ombre plane sur la plage. Le site de Sidi Djelloul, précisément la vallée située à 1,5 km de la plage abrite actuellement le projet de Medgaz S.A. Un gazoduc partira d’une station de compression vers l’intérieur des terres. En mer il atteindra une profondeur de plus de 2.000 mètres, ce qui en fait un des grands chantiers dans le monde.
La section terrestre du gazoduc en Algérie reliera Hassi R’mel et Beni Saf sur une distance de près de 550 km. La canalisation accostera sur la plage de Sidi Djelloul, petite anse sablonneuse d’une longueur de 200 m. L’usine s’étale avec tous les bâtiments annexes sur une superficie de 13 hectares environ. La station de compression a pour fonction de faire monter la pression du gaz au niveau requis pour le transporter à travers le gazoduc situé en mer et de le livrer à la pression voulue au terminal de réception d’Alméria sur la côte espagnole. La station est équipée de turbocompresseurs, de refroidisseurs, de filtres de gaz et de postes de comptage de gaz. L’étude d’impact confiée à un bureau espagnol a révélé quelques incident ces plus ou moins importantes durant la phase de construction et d’exploitation. Il y a d’abord le risque de pollution de l’eau, des sols et de l’eau souterraine, dû à des déversements incontrôlés d’huiles, de carburants, de particules de produits chimiques et d’eaux usées. Ensuite la dégradation de la qualité de l’air due à la poussière qui y est soulevée, les opérations d’excavation et aux émanations de fumées dégagées par les moteurs diesel. Le déversement des produits pétroliers sur le sol affectera à coup sûr la flore et la faune.
L’écoulement des eaux usées de l’usine se fera dans le cours d’eau de l’Oued Rahmoun. Le rapport pour ce qui est les eaux usées, laisse la porte ouverte aux diverses solutions qui peuvent être trouvées en collaboration avec les autorités de la wilaya. Un manuel de surveillance balisera toutes ces actions de protection de l’environnement. Mais pour l’instant on ne sait pas si des évaluations ont été faites par la direction de l’environnement sur la base de l’étude d’impact. Il reste que d’ici la désaffection du site, dans 50 ans, la plage de Sidi Djelloul sera confrontée à un sérieux problème de préservation de l’écosystème.

Source : Echo-Oran

12 Comments

  1. ZINA BOUSIF dit :

    SALUT CA VA BIEN LA FAMILLE

    Répondre
  2. ZINA BOUSIF dit :

    SALUT CA VA BIEN LDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFA FAMILLE

    Répondre
  3. larbi dit :

    salut
    je suis de sidi bel abbes immigrant bien loin de notre pays et recherche les coordonnees de la famille RAHMOUN de Ain Temouchent
    merci a toute personne pouvent me les transmettre

    Répondre
  4. larbi dit :

    recherche Guendouz Hadri de la DUCH Wilaya Temouchent

    Répondre
  5. DJELLOUL dit :

    je voudrais savoir ou sont les djelloul dessandant de sidi ben yekhlef et sidi djelloul Amicalement.

    Répondre
    • amani lahcen dit :

      moi je cherche la famille rahmoun ain tmouchent en juste rahmoun kader ,il etait en université oran en 1992-1993 institut hystoire geo à la cité unversitaite zedour brahim belkacem c3 bir djir oran moi amani lahcen ne le 26-03-1964 tissemsilt no portable 0792479219

      Répondre
    • Djelloul A. dit :

      Je vous prie de relayer mon message a la personne qui est interessee par la famille DJelloul. Je serais interesse de discuter une noblesse enterree par le temps et le laisser aller des Hussainis freres de Hassan Ibn Fatima al Zahra
      Bint Al Rassoul (saws)
      Je vous remercie vivment car je travaille sur le sujet et pourrait detenir quelques informations de valeur a ce sujet.
      Sincerement,
      Amine

      Répondre
    • Djelloul dit :

      Ou sont passes les Ben Yekhlef de Mascara et les Ben Djelloul?

      Répondre
  6. nourddine dit :

    a signaler que toutes les plages de la wilaya vont etres toucher, chatt-el-hillel (desallement,aluminium)-plage des mouches(desallement deja opérationnell)-sidi-djelloul(medgaz),les pays producteurs d’aluminium ont reduit leurs productions parmis eux le brésil,l’aluminium produit chez nous destiner à l’exportation, mais le poison restera sur notre wilaya, nous avons oublier les fermes d’élevages de poissons trés poluantes;dans cette lancée aveugle ilsvont jusqu’à dénaturer la region d’honain avec ses plages paradisiaques des endroits destinés au tourisme vert (chasse,pèche cotiére,exploration sous marine et autres),ont implontant une usine de desallemant et un future projet d’aluminium quel crime!.

    Répondre
  7. kari dit :

    :mrgreen: :crt: :oops: :shock: vive :crt: et :zsat:

    Répondre
  8. turquie dit :

    Remarkable things here. I am very satisfied to look your post. Thanks so much and I am having a look ahead to contact you. Will you kindly drop me a mail?

    Répondre
  9. Good post. I learn something totally new and challenging on sites I stumbleupon every day.
    It will always be helpful to read articles from other authors and
    practice something from their sites.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman