La sonnette d’alarme est tirée

Le nouveau pensionnaire de l’inter-régions, en l’occurrence le Zidoria, vit actuellement des moments difficiles en matière de finances. En effet, la situation de la trésorerie du club touche le fond et risque de bloquer les ambitions des «Guerbaoua», qui jouent à fond l’accession au palier supérieur. Auteure d’un parcours jusque-là satisfaisant, la formation du vieux quartier Haï Moulay Mustapha, sous la direction technique de Hadjar, continue de susciter l’admiration de ses milliers de ses supporters et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin en dépit des nombreuses entraves auxquelles font face les dirigeants. Interrogé, le secrétaire général du club n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour tirer la sonnette d’alarme.
«Le budget accordé par les pouvoirs publics reste insuffisant par rapport aux dépenses. C’est la raison pour laquelle je lance un appel à tous les amoureux du club parmi les industriels pour donner un coup de main au Zidoria », dira-t-il, avant d’ajouter que «le club n’est pas riche alors que l’échéance de la seconde tranche de prime de signature est arrivée». Ex-coleader avec le WAM, le Zidoria ne semble pas avoir les mêmes avantages que le CRT lorsque ce dernier évoluait en inter-régions avec comme objectif l’accession.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman