La suspension d’un infirmier maintenue

L’affaire de l’infirmier (T.T.) de l’hôpital de Béni Saf, suspendu par le DSP, semble loin de connaître son épilogue. En effet, cette fois-ci c’est la coordination du syndicat du secteur de la santé qui vient d’adresser une plate-forme de revendications au DSP lui demandant notamment d’annuler la décision 09/56 relative à la suspension de travail à l’adresse de l’infirmier en question. Dans la même lettre, le syndicat note trois autres doléances, la révision du cas administratif d’un infirmer (H.A.) de l’hôpital de Aïn Témouchent, de mettre fin aux dépassements et enfin la régularisation de la situation de tous les employés hospitaliers liés par contrat.
Ces derniers se chiffreraient de l’ordre de 440 (tous établissements sanitaires confondus de la wilaya) et à être depuis 2001 dans cette situation. Contacté, le DSP aurait affirmé à une presse (puisque le Quotidien d’Oran n’a pas encore une fois ce mardi après-midi pu joindre le DSP au téléphone) ne pas vouloir revenir sur sa décision d’autant que, précisera-t-il encore une fois, c’est l’infirmier qui l’a agressé, et non l’inverse, alors qu’il était en inspection dans les lieux. En plus, le DSP n’aurait pas jugé nécessaire de répondre aux autres points car n’ayant, aurait-il ajouté, aucun lien avec le premier. Enfin, et toujours selon notre même source, l’infirmier T.T. aurait désormais son destin entre les mains de la commission paritaire du secteur.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman