La ville s’enflamme

La ville d’Aïn Témouchent a fêté de la plus belle des manières la qualification de la sélection nationale au Mondial 2010. Le tir rageur du défenseur Antar Yahia, synonyme de qualification, a permis au peuple algérien de sortir exprimer sa joie et célébrer dignement la fameuse victoire des Verts sur les Egyptiens. Ainsi, donc, à l’instar des autres villes du pays, la ville de la cité de Sidi Saïd a-t-elle passé carrément une nuit blanche. Des milliers de jeunes, des familles aussi sont descendues dans les différentes rues pour marquer l’événement. Le ton était donné par des jeunes totalement emportés par l’euphorie de l’exploit.
Les grandes artères ont été envahies spontanément par des jeunes, des vieux, des couples et même des enfants, qui ont fait durer le bonheur jusque tard dans la nuit. Quelques minutes à peine après neuf heures, la circulation automobile était bloquée entre l’avenue «1er-Mai» et le boulevard «Mohamed Boudiaf», le tout dans une ambiance bruyante et colorée. Il était difficile de se frayer un chemin au milieu de cette foule compacte, qui chantait à tue-tête. L’explosion de joie s’est poursuivie jusqu’à vendredi.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman