La VITICOOP sous haute surveillance

Alors que l’assemblée élective visant à désigner les membres du nouveau conseil de gestion de la VITICOOP, est programmée pour le 29 décembre prochain, un regroupement des agriculteurs au niveau de cette coopérative, initié par l’ancien gérant, a été empêché par la police agissant sur ordre du wali. Ce regroupement décidé par l’ancien gérant, M. Kada Belfar, s’est heurté à l’opposition du président du conseil provisoire de gestion de cette coopérative, M. Adada Okacha, nommément désigné par le DSA, par arrêté n°1363 datant du 10/06/08. Il faut dire que ce dernier agissait sur instruction du wali N°505 du 03/03/08 et portant dissolution de la dite coopérative et désignation d’un conseil provisoire de gestion de cette coopérative, chargé également de préparer dans la transparence les élections qui est prévu le 29/12/08 à la salle de réunion de cette coopérative. Cette tentative de regroupement intervient après que le président du conseil provisoire ait invité l’ancien gérant à présenter devant l’assemblée générale, le jour des prochaines élections, «les bilans moraux et financiers, ainsi que les rapports d’activité depuis la date d’installation du conseil de gestion dissous», en ajoutant «il vous appartient d’inviter le commissaire aux comptes engagé par vos soins».
Devant cette tentative de regrouper plusieurs agriculteurs, initiée par le gérant de la coopérative et que l’opposition soupçonnait fort de vouloir organiser une élection clandestine du conseil, M. Adada a saisi le wali et les services de sécurité par lettre N°13/008 datant du 13/12/08, pour interdire ce regroupement qu’il considère «illégal et non autorisé». C’est ainsi qu’hier matin, la police s’est déplacée sur les lieux, et ce, pour la seconde fois, pour interdire la réunion et exiger l’autorisation du wali.
Pour rappel, la COOPVIT gère plusieurs caves et un important stock de vin invendu à ce jour, ce qui pèse lourdement sur l’avenir des fellahs qui attendent d’être payés après avoir livré leur production de raisin, que cette coopérative a transformée en vin sans pouvoir l’écouler.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman