Le Centre universitaire accueille ses premiers étudiants

Le Centre universitaire d’Aïn Témouchent (CUAT) a accueilli, hier, dimanche 11 octobre, ses toutes premières promotions d’étudiants, avec un cours inaugural consacré au système d’enseignement «LMD» (Licence, Master, Doctorat). Intitulé «Le système LMD et l’espace de l’université», le thème retenu à cette occasion sera développé jusqu’au 18 octobre, date d’ouverture officielle des cours académiques, pour informer les étudiants sur l’intérêt du LMD et des conditions à remplir pour y adhérer, a indiqué le directeur du CUAT, M. Moulay Ali Boukhatem. Le CUAT a inscrit, selon son directeur, 215 étudiants parmi les nouveaux bacheliers, auxquels se joindront quelque 400 autres résidant à Aïn Témouchent et transférés des universités voisines, ainsi que 180 étudiants étrangers ressortissants en majorité de pays arabes. «Nous prévoyons l’inscription, cette année, d’environ 700 étudiants au total», a fait savoir M. Boukhatem, ajoutant que «les étudiants transférés, admis en deuxième année, ont préféré refaire leur cursus de première année au CUAT».
Trois instituts sont ouverts sur place, à savoir ceux des sciences et technologies, des sciences économiques et commerciales, et des lettres et langues étrangères (français). Dans sa première tranche, le CUAT dispose de 2 000 places pédagogiques et de 1 000 lits pour l’hébergement.
Une deuxième tranche, en cours de réalisation et livrable avant l’année universitaire 2010- 2011, dotera encore cet établissement de 2 000 places pédagogiques, 1 000 lits et une bibliothèque de 500 places. Une trémie, en cours de construction, reliera, sous la RN.96 (Aïn Témouchent/ Sidi Bel-Abbès), les blocs d’enseignement à ceux de l’hébergement.

Source : Echo-Oran

10 Comments

  1. chaine dit :

    bonjour si vous pouvez m envoyé le site de M.boukhatem moulay ali

    Répondre
  2. UNIVERSITE-TRANSPORT dit :

    Déjà des problèmes à l’université de Aïn Témouchent. Le transport de la gare routiere-au centre universitaire- Grand temps Wali-Maire de Temouchent -et Chef des oeuvres universitaitres-TROUVENT LA SOLUTION ET D`UNE MANIERE URGENTE_

    Répondre
  3. Amine Université de Cergy/ HEC dit :

    c’est normal !!
    Il y a des fac qui ont 30 ans et plus et qui ont toujours des problemes.
    Rien ne va se mettre en place directement en un clin d’oeil, surtout que c’est la premiere année.

    Bonne chance chers étudints !!

    Amine-Tecomah Jouy en Josas.

    Répondre
  4. temouchent dit :

    De quelle fac tu parles? a nos jours assurer un bus gare routiere-université croit tu la mere a boire? quést que tu dis en 72 heures -35 vols Alger-Khartoum realisable.

    Répondre
  5. Amine Université de Cergy/ HEC dit :

    pff. cc’est pa la meme chose. Faites la greve. comme ça on vous fera un bus toute les 2 minute.
    Pour el khartoum, les algériens avait montré q’il avait « Nif ».
    faites le pour les autres chose.

    A Juillet en Afrique du sud Et Juin a Oued el hallouf !!

    Répondre
  6. universitaire de Beni-Saf dit :

    Mon friend Amin Serj-Il faut etre a.jour de ce qui se passe a Temouchent-a lire et evites ton PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF ya PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

    Aïn Témouchent: Des étudiantes se plaignent du transport
    Postée par : sofiane
    Date : 10/11/2009
    Ecrit par : Belhadri Boualem
    Source : http://www.lequotidien-oran.com

    Des étudiantes du centre universitaire de Aïn Témouchent avouent avoir rencontré des problèmes de transport pour s’y rendre quotidiennement. Celles natives de Tamzoura, ville située à plus de 50 km du chef-lieu de wilaya et distante de 40 km d’Oran, l’ont clairement affiché. «L’on se lève à six heures du matin et on arrive en retard aux cours», disait l’une d’elles. Toutes sont préoccupées et souhaitent que la résidence ouvre ses portes ces jours-ci. Selon nos sources d’information, des responsables concernés se sont engagés pour régler ces problèmes au plus tard dans une semaine. Cette nouvelle va certainement contenter les étudiantes et leurs parents.

    Par ailleurs, l’on apprend que plusieurs étudiants natifs de la wilaya de Aïn Témouchent et établis dans d’autres universités du pays ont pu obtenir leur transfert sans peine et se disent soulagés du fardeau du transport quotidien et des navettes épuisantes. Par ailleurs, le rectorat du centre universitaire de Aïn Témouchent a porté à la connaissance des étudiantes et des étudiants la disponibilité de manuels et de livres toutes disciplines dispensées. La bibliothèque du centre universitaire est aussi à la portée des lycéens en fin de cycle scolaire du secondaire, note un responsable du département pédagogique. Fraîchement mis en route, le centre universitaire de Aïn Témouchent aura tout son temps pour une mise en relation avec l’environnement administratif, culturel, sportif, éducatif et prestataire. Malgré le retard constaté dans la livraison de l’ensemble des lots, les étudiants affichent une bonne impression quant à la prise en charge des volets pédagogiques. Le transport, la restauration et l’hébergement des étudiants sont des préoccupations conjoncturelles qui verront leurs solutions dans les prochain jours, disent les responsables.

    Répondre
  7. malika dit :

    :?: reglez nous nos problémes d’abord en soufre de tous (l’iterna et le transport) on a le droit derien :|

    Répondre
  8. malika dit :

    allah ycon meana :!:

    Répondre
  9. zazo dit :

    ya jemaate alkhir etudents rakom firahma kibira bezaf tekro fi al wilaya taakom 46 ay ko jito tekro fi 13 aafakom alaha walaa 31..22.14….. chadgooolooo diro monadamatee kimaa onja o aran walaa rihom ydafoo alikom besaha nzid ngolkom beli rakom firahma kbira bezaf gaaa

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman