Le centre universitaire fin prêt

Le centre universitaire d’Aïn-Témouchent (CUAT) met à la disposition des nouveaux bacheliers 2000 postes pédagogiques, une capacité pour prendre en charge les demandes des étudiants devant s’orienter vers les trois domaines qui seront dispensés à savoir: les sciences et technologies, les lettres et langues et l’économie, gestion et commerce, selon le docteur Lounes qu’on a rencontré en marge des cérémonies de distribution des prix par les lauréats, une manifestation célébrée pour la première fois au CUAT. Pendant que notre interlocuteur répondait à nos questions, un va et vient incessant caractérisait cette matinée et le hall central qui donne à la salle où des retardataires hésitaient toujours sur leurs choix ne désemplissait pas.
En deux périodes successives, le CUAT passe de 689 à 2000 postes pédagogiques dont une cinquantaine pour des Africains et Palestiniens. Malgré cette affluence remarquable le directeur du CUAT le docteur Bekhouch qu’on a accosté a estimé que le problème de chambres et de postes pédagogiques ne se pose pas pendant une dizaine d’année environ. Cependant dans la perspective de restructuration des langues étrangères le CUAT vient de créer le Centre d’enseignement intensif des langues (CEIL). Le département restant tout à fait conforme aux normes internationales quant à l’enseignement des langues, œuvre pour la mise à niveau (intensif) la dispense des cours de langues étrangères (semi intensif), la formation à la carte (intensif) et la dispense des cours d’initiation à la langue arabe. Il est à noter que ce type d’enseignement intensif est destiné au personnel évoluant au sein des entreprises et nationales. Cependant une autre spécialité portant sur les instruments médicaux sera ouverte. Toutefois, les cours seront dispensés au CUAT et les T.P à l’EH Docteur Bendjerdjeb.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman