«Blanche Algérie» et les moyens à mettre en oeuvre

Lors de la mise en route du dispositif «Blanche Algérie», un programme initié à l’indicatif de la DAS et visant, dans une certaine mesure, à améliorer le cadre de vie dans nos cités notamment sur le plan environnemental, la commune d’Aïn Témouchent devait faire l’objet d’une expérience pilote en matière de collecte des déchets solides et ordures ménagères. Ainsi dans le cadre du dit dispositif, l’expérience consistait à doter la commune du chef-lieu de wilaya de bacs identiques mais de couleurs différentes dans le but d’opérer systématiquement le triage des déchets, une opération qui devait associer les comités de quartiers en vue de sensibiliser les ménagères sur la nécessité de cette action pilote.
A priori tous les observateurs s’accordent à dire que cela avait un prolongement direct avec le Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aïn Témouchent qui était en phase finale de sa réalisation et dont le site se trouve à Sidi Ben Adda, commune faisant partie du groupement de collectivités locales rattachées au CET. Selon la projection du schéma directeur de collecte des déchets urbains, Aïn Témouchent-ville rejette pas moins de 64 tonnes de déchets/jour y compris les spéciaux provenant des hôpitaux, des cliniques et des officines et qui sont malheureusement versés dans la décharge d’Aïn Témouchent. Il est inutile de parler de l’urgente nécessité de mener une réflexion approfondie sur la question des déchets toxiques provenant des circuits de collecte internes et externes en relation avec l’environnement hospitalier et officines.
L’idée de songer à céder en concession la collecte des déchets spéciaux et leur destruction au titre des dispositifs de l’Etat tels que l’ANSEJ, l’ANGEM et la CNAC est à exploiter pour permettre la création de PME par exemple. Cependant en attendant la mise en place de la structure à charge de la gestion du CET, il est impératif de mener en amont un grand travail de proximité de longue haleine à l’endroit des populations des communes faisant partie du groupement. Le but est de préparer tout l’environnement à respecter les règles d’usage relatives aux bacs de triage de déchets pour une meilleure exploitation du CET et un bon traitement des ordures.

Source: Le Quotidien-Oran

One Comment

  1. friv2z dit :

    Please let me know if you’re looking for a author for your site.
    You have some really good articles and I feel I would be a
    good asset. If you ever want to take some of the load off, I’d love
    to write some content for your blog in exchange for a link back to mine.
    Please blast me an email if interested. Many thanks!

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman