Le chômage en baisse de 20%

emploiLe point de presse animé par le Directeur de l’emploi de la wilaya d’Aïn Témouchent a débattu d’une problématique dont l’importance en ces temps difficiles n’échappe à personne. Comment endiguer le chômage? Quel impact a eu le CRE (Contrat pré-emploi) sur la nature du marché du travail à l’échelon local? Ou encore quel crédit accorder à l’annonce de la création de 12.000 postes de travail à l’horizon 2009? Autant de questionnements concernant la vie économique de la wilaya. De prime abord, les choses se présentent plutôt bien, à en juger par l’euphorie des chiffres. En 2007, selon le Directeur de l’emploi, 14.139 postes entre permanents et temporaires furent créés, portant le total de la population active à 126.857 personnes sur une main-d’œuvre demandeuse de travail estimée à 142.531 personnes. Ce qui a eu pour effet de faire descendre l’indice du chômage de deux points, soit 11% contre 13,02% en 2006. Ils sont 15.681 chômeurs à espérer rejoindre les salariés de la wilaya et ce, à la faveur d’une exceptionnelle embellie économique «boostée» par l’implantation de plusieurs méga-projets à caractère surtout industriel, comme la station de dessalement de Oued Hallouf 345 emplois, l’usine électrique de Terga appelée à offrir 1.200 postes de travail, Medgaz d’une capacité de 446 postes ou le complexe aluminium de Ouled Kihal qui une fois réalisé, absorbera 2.500 demandeurs d’emploi.
En attendant, ce dernier nécessitera pour sa construction, 9.000 ouvriers, quant au chantier de l’université, il occupe actuellement 180 travailleurs algériens sur les 1.227 postes promis par le partenaire chinois qui s’était engagé à ne faire venir de la lointaine Asie que l’encadrement et non la petite main-d’œuvre. Au niveau de l’agence locale de l’emploi, l’on a recensé 2.083 placements dont 488 permanents. De même que la Fonction publique a embauché 570 personnes dont 302 à titre définitif. S’agissant du dispositif du pré emploi et toujours selon les statistiques fournies par le responsable du secteur, 10.696 postes ont été dégagés pour 12.000 inscriptions concernant notamment les diplômés profil licence. Pour l’exercice 2007/2008, 1.300 postes de CPE ont été créés, 900 autres postes figurent dans les prévisions de l’année 2009. Pour l’instant et faute de suivi et de coordination entre les différents dispositifs d’insertion des jeunes, il est difficile de se prononcer sur le taux de permanisation des bénéficiaires du CPE, sachant qu’à l’issue de la seconde année de travail, l’employeur est tenu, si une prolongation de contrat intervient entre les parties concernées, de garder pour une durée indéterminée l’employé parrainé par la Direction de l’emploi.
Toujours est-il qu’en 2009, les perspectives d’embauche tablent sur un chiffre de 12.000 emplois touchant le secteur productif. Enfin, évoquant la mise en service de la radio locale, le Directeur de l’emploi a affirmé qu’aucun recrutement ne sera admis s’il n’est pas soumis à l’aval de l’ALEM. Ceci vu le nombre de candidats (135) titulaires d’un diplôme en sciences de l’information et de la communication.

source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman