Le Comité des fêtes de la wilaya mis en place

cultureSi la maison de la Culture d’Aïn-Témouchent a éclairé le chef lieu de wilaya, en étant le théâtre de généreuses activités culturelles et spectacles représentés durant l’année 2007 et le début de l’année 2008, la majorité des autres communes de la circonscription ont subi une véritable inertie culturelle On citera parmi les raisons de cette indigence des programmes récréatifs et culturels, l’absence des centres culturels, en tout premier lieu. Et même s’ils existaient, le manque d’encadreurs se fait sérieusement sentir, ceci en sachant que le secteur de la Culture a des moyens très limités et attend encore le statut de gestion propre au centre culturel. A cela, s’ajoute l’insuffisance des structures culturelles telles que les salles de spectacles, bibliothèques et salles de lecture de surcroît en milieu urbain où les jeunes pataugent dans un grand vide culturel. Selon quelques présidents d’APC, il faudrait allouer aux municipalités des budgets conséquents destinés spécialement à la culture et par là, permettre à chaque commune de créer un conseil communal de la culture ainsi qu’un comité des fêtes.
Aujourd’hui, les communes sont véritablement handicapées pour résorber et développer une animation artistique et culturelle, pour libérer les énergies juvéniles et les préserver de l’oisiveté et de la délinquance. Certes, le fonds commun des collectivités locales a décidé la réalisation de 28 bibliothèques et 5 crèches, mais les maires souhaitent que cette initiative s’étende aux centres culturels et maison de jeunes. Bien entendu, le mouvement associatif doit également être impliqué pour soutenir l’effort des mairies. Seulement les troupes théâtrales et les groupes de musique ont besoin de soutien financier, pour pouvoir activer et qui reste une condition nécessaire et suffisante pour encourager la culture et la création dans les communes.
C’est dans cet esprit que la direction de la Culture a informé «La voix de l’Oranie» de la mise en place d’un Comité des fêtes de la wilaya pour préparer les semaines culturelles durant la période estivale dans le but d’œuvrer à l’animation culturelle dans les communes et sur les plages témouchentoises qui accueillent plus de 5 millions d’estivants chaque année.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman