Le groupe GEIDA victime d’un cambriolage de sa villa

Un groupe de cadres relevant de la société espagnole GEIDA, chargée de la réalisation de la future station de dessalement, a été victime, samedi dernier, du cambriolage de la villa de fonction que leur entreprise a louée pour eux à la sortie de Aïn Témouchent, sur la route menant à Sidi Bel-Abbés. Ce jour-là, profitant de leur absence, les malfaiteurs ont cassé la porte pour s’introduire dans la villa où ils ont fait main basse sur tout ce qui était négociable. D’après les premiers éléments de l’enquête ouverte, et selon les plaintes des victimes, les voleurs ont emporté 3 micro-ordinateurs portables, une caméra vidéo, un appareil photo numérique, 300 Euros, ainsi que 50.000 dinars algériens.
Agissant sur renseignement, au cours de son enquête, la police a procédé à l’arrestation d’un individu suspecté, en même temps que son frère. La souricière qui leur a été tendue près de leur domicile a permis aux policiers de les prendre la main dans le sac, alors que l’un d’entre eux portait sur lui l’un des micros portables volés, croyant qu’il avait affaire à un «client». Pour le reste, les policiers ont obtenu un mandat de perquisition auprès du procureur de la République et a pu récupérer tous les objets volés. Quant à l’argent, il avait déjà été partagé et dépensé par les 4 acolytes impliqués.
A signaler que les deux frères voleurs ne sont autres que D.A. âgé de 25 ans et D.Z.H. 23 ans, qui ont dénoncé lors de leur interrogatoire les nommés M.A. âgé de 21 ans et B.A. 23, comme complices. Tous les 4 mis en cause sont originaires de Aïn Témouchent et ont déjà fait de la prison, puisqu’ils sont fichés comme repris de justice. Ils devraient être présentés aujourd’hui, lundi, au parquet du tribunal de Aïn Témouchent.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman