Le ministre de l’Habitat en visite aujourd’hui

Confrontées à l’augmentation des prix des matériaux de construction, les entreprises chargées des projets dans la wilaya d’Aïn Témouchent voudraient bien revoir les prix du béton et du ferraillage que le CTC exige de renforcer davantage, en raison de la nature sismique des sols. Le ministre de l’Habitat, Noureddine Moussa, est attendu aujourd’hui dans la matinée dans la wilaya d’Aïn Témouchent, pour y entamer une tournée d’inspection qui le mènera successivement dans les communes d’El-Amria, Hassi El-Ghella, Béni-Saf et Aïn Tolba où sont en cours de réalisation plusieurs projets relevant de son secteur.
Il réservera la fin de sa visite à Aïn Témouchent, où figurent à son menu le POS de Moulay Mostefa, l’agence OPGI, l’antenne de l’APC, la DLEP et la DUC, ainsi que deux projets LSP et FNPOS, sans oublier le plus gros morceau, la future université confiée aux Chinois et lancée il y a quelques mois. Cependant, les entreprises attendent de pied ferme le ministre pour lui exposer leurs problèmes liés à la révision des prix du béton et du fer, et pour cause. Le CTC exige des constructions où entrent, pour une grande part, ces deux composantes, en raison de la nature sismique des sols. Ces entreprises ne tenant pas à travailler à perte, souhaiteraient que M. Moussa soit à leur écoute.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman