Le nouveau comité prend en main la COOPVIT

Après plusieurs mois de conflit, qui s’est poursuivi même après la dernière élection du nouveau comité de gestion de la coopérative vitivinicole (COOPVIT), auquel le président de l’ancien comité déchu refusait de remettre le bilan de son mandat et les clés des lieux, le chef de daïra est venu, hier, accompagné de la force publique, pour installer officiellement les nouveaux gestionnaires. L’ancien comité étant dé-chargé de ses fonctions en juin 2008, il a fallu procéder, est-il rappelé, à l’élection du nouveau comité au mois de janvier passé, le scrutin s’étant déroulé à la Maison de la Culture de Témouchent. Néanmoins, l’ancien comité à refusé de quitter les lieux, gelant ainsi du même coup les revenus des 80 ouvriers employés, qui tout dernièrement encore, exprimaient leur colère de na pas avoir encaissé leurs 3 derniers mois de salaire.
Devant le dérapage qui s’annonçait, le wali a tenu à mettre fin à cette affaire, qui prenait l’allure d’un feuilleton, en décidant une mesure conservatoire relevant de ses prérogatives.
C’est ainsi qu’hier mercredi à 10h00, le nouveau comité élu pour la gestion de la COOPVIT s’est présenté, sous haute surveillance de la police et accompagné du chef de daïra, venu l’installer officiellement à partir de ce jour.
C’est ainsi que les membres du nouveau comité ont pris possession du siége de l’administration, à sa tête son nouveau directeur et son président, en présence des représentants de l’UNPA et de la Chambre d’Agriculture. Ce dernier, M. Amamra Med, a profité de cette occasion, pour saluer «le comité provisoire qui s’est consacré à la réussite de cette opération engagée dans l’intérêt des viticulteurs».
Il a également demandé aux présents de travailler dès maintenant à la réussite de prochaine campagne des vendanges et de se consacrer à la recherche des débouchés pour écouler le grand stock de vin qui continue à vieillir dans les cuves des caves relevant de la COOPVIT. Un travail sur lequel a longtemps buté l’ancien comité avec les résultats que l’on sait…
Toujours est-il, M. Amamra n’a pas oublié de conseiller au nouveau comité de régler le plus vite possible les salaires impayés des ouvriers. Maintenant que ce (mauvais) feuilleton est arrivé à son épilogue, allons-nous assister à sa fin heureuse avec le règlement de la paie des ouvriers et la vente du vin stocké, ou bien allons-nous assister dans quelques mois à son remake, avec pour titre: «COOPVIT… le retour?…».

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman