Le RND miné par les querelles intestines

La récente rencontre des membres des bureaux du R.N.D a donné lieu à de sérieuses passes d’armes entre les partisans du changement et les actuels responsables du parti de Ahmed Ouyahia à l’échelle de la wilaya. En fait, le dernier congrès du RND et l’élection du conseil national au sein duquel siègent désormais deux représentants d’Aïn– Témouchent, en l’occurrence MM. Errouane et Medjat, a révélé des intentions peu amères de la part des élus parlementaires, l’un siégeant au sénat et l’autre à l’APN. La réunion présidée par M. Ascar Med, le coordinateur de la Wilaya a suggéré l’exclusion de ces deux cadres qui semblent s’être entendus pour contrôler le parti localement.
D’ailleurs, la confection des listes de l’APC et de l’APW a obéi aux calculs de ce duo qui n’aurait pas apprécié les résultats du congrès national vu que le plan échafaudé dans la perspective des futures consultations à savoir le Sénat et l’APN où il comptait rempiler ne se déroule pas comme prévu. Dans cette course au «trône», beaucoup de militants de valeur furent sacrifiés sur l’autel des intérêts de ceux qui manipulent les instances du parti à des desseins inavoués.
Intervenant lors de ce conclave, M. Saïdi Saïd, membre de l’APW a appelé les militants présents à resserrer les rangs afin de préserver l’unité du parti tout en dénonçant ceux qui tentent de semer la discorde pour arriver à leurs fins. Il n’a pas manqué également de lancer un appel à tous les militants réfractaires ou mécontents à favoriser dans l’action militante le «dialogue» et «d’éviter la violence verbale et mettre en place un programme d’ouverture du parti sur la société. Il a affirmé aussi que le parti est ouvert au dialogue. Un appel emprunt de sagesse. Notons enfin que 18 élus issus de différentes formations politiques ont rallié le parti de Ahmed Ouyahia.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman