Le salon du livre privilégie les enfants

La 8ème édition du salon de livre qui a ouvert ses portes le 11 avril a rassemblé un second jour 24 exposants parmi les plus connus du pays. Nous citerons Dar El Fakr El Alamia, Dar El Kitab El Arabi, Ediculture, l’ENAG… Mais cette fois, au vu des titres proposés, ce sont les livres illustrés pour enfants qui tiennent le haut du pavé. La plupart des maisons d’édition ont ramené dans leurs bagages ce type d’ouvrages de plus en plus prisés. Un créneau dans lequel d’ailleurs, s’est pleinement investi un auteur de Sidi Bel Abbès, en l’occurrence M.Khiat, ancien inspecteur de l’enseignement en retraite. L’ENAG pour sa part a renforcé son stand par une panoplie de livres à bon marché, destinés aux jeunes lecteurs. Des classiques de la littérature française côtoyant des titres de tous bords.
Les visiteurs ont jusqu’au 20 avril pour éventuellement étoffer leur bibliothèque personnelle. Des ventes dédicaces sont prévues. Un rendez-vous culturel qui, au fil des ans, a pris du relief. C’est le sentiment du directeur de la maison de la culture d’Aïn Temouchent, M.Abdellaâli qui attribue au salon du livre des vertus intellectuelles incontestables. Un espace de découverte de curiosité de l’esprit, parfois le point de départ d’une passion pour la lecture, la plus bénéfique d’entre toutes.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman