Le service de nettoiement appelé à la rescousse

temouchentLa cité des 650 Logements, dénommée «Akid Abbès» et occupée depuis à peine 07 années par ses habitants, croule déjà sous l’insalubrité et réclame l’intervention des équipes de nettoiement relevant de l’APC d’Aïn Témouchent. Cette cité érigée dans le cadre de l’application du programme spécial de reconstruction de la ville, après le séisme de 1999, était pourtant considérée comme l’une des plus belles réussites en matière d’urbanisation. Mais, depuis ces derniers mois, elle s’est radicalement transformée sous l’effet de l’insalubrité ambiante, au point d’inciter ses habitants à saisir les autorités locales, pour leur dépêcher une équipe du service de nettoiement, afin de procéder à l’enlèvement des ordures et autres déchets rejetés quotidiennement.
Selon nos interlocuteurs résidant dans ce quartier, les poubelles mises à leur disposition par l’APC, sont de faible contenance et sont rapidement saturées. Pire, durant la nuit, elles sont «visitées» non seulement par les vagabonds, mais aussi par les chiens et autres chats errants. Très souvent, ces poubelles sont renversées quand elles ne débordent pas, et les équipes de nettoiement peut-être insuffisamment équipées, répugnent à enlever ce qui est jeté à terre et ne font que vider les poubelles dans la benne de leur camion. Du coup, les trottoirs sont encombrées par les déchets, auxquels s’ajoutent les gravats et autres objets hétéroclites, que certains résidents ne se gênent pas d’abandonner à proximité, sans se préoccuper des préjudices qu’ils causent ainsi à leur communauté.
Tous ces comportements sont autant d’atteintes à l’environnement, qui se traduisent par l’invasion des logements par les moustiques, alors que nous sommes en pleine période automnale. L’autre effet «boomerang» provient également des lampes cassées sur les lampadaires servant à l’éclairage public et qui finissent par instaurer un climat d’insécurité parmi les résidents. Nul doute que ces derniers devraient mieux surveiller leurs enfants et les empêcher de développer leur tendance à la prédation.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman