L’éducation sous les feux de la rampe

« Est-ce que la wilaya de Aïn Témouchent est en mesure de réaliser pas moins de 6 lycées à l’horizon 2012 ?», se demandait M. Messar, élu APW, à l’occasion des débats relatifs au dossier sur la rentrée scolaire 2008/2009, présenté à la session plénière ordinaire d’automne, ce mercredi 29 octobre 2008. On s’est intéressé à cette question, car celui qui l’a posée est aussi le directeur d’un établissement scolaire au chef-lieu de wilaya. Riche d’une longue expérience, l’élu parlait en connaissance de cause et son interrogation venait à point nommé pour mettre en garde les responsables du secteur et attirer l’attention des autorités locales.
A priori, le rapport qu’a présenté la commission de l’éducation, de l’enseignement et de la formation professionnels et de la communication paraissait assez complet et est allé dans les détails. L’orateur, en l’occurrence Younès Abdelouahab, a ciblé des points noirs sur la situation actuelle des établissements scolaires, tous paliers confondus, notamment ceux des premier et second paliers. La sécurité laisse à désirer, les vols d’équipements augmentent, le transport des élèves manque dans les zones rurales, des inspections accusent un déficit en moyens, dont le téléphone, les transformateurs à huile askarel qu’il faut déplacer de l’intérieur des écoles, l’étanchéité qu’on n’arrive plus à maîtriser, le chauffage qui nécessite sa généralisation et les cantines qui continuent à offrir des repas froids, tels sont les insuffisances constatées et énumérées, pour lesquelles ils interpellent les responsables pour les élaguer dans les meilleurs délais.
Jugeant nécessaire de prendre la parole pour apporter des éclaircissements, le wali a souligné que «la responsabilité est partagée et n’incombe pas uniquement à l’école». Faut-il mettre un gardien au niveau de chaque classe ?», s’interroge-t-il. La société doit prendre en charge certains aspects négatifs et en particulier les associations des parents d’élèves. Reprenant la question de M. Messar, le wali a porté à la connaissance des présents qu’il est prévu la réalisation de 8 lycées d’ici 2012. Aussi, il a donné instruction pour que tous les mobiliers et les équipements neufs soient mis à la disposition des élèves et des enseignants et pour ne plus utiliser ceux usagés, voire inappropriés.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman