Les accidents en nette régression

Pas moins de 198 permis de conduire ont été retirés en ce mois de février 2010 par le Service de la sécurité routière relevant du groupement de la Gendarmerie de la wilaya d’Ain Temouchent. Ces retraits sont motivés par plusieurs et diverses infractions au code de la circulation routière constatées en exploitant un radar mobile. Selon le commandant Service de la sécurité routière, ce radar est fixé à l’intérieur d’un véhicule en mouvement quotidien. Il est équipé d’une camera et d’un écran qui lui permettent de situer la vitesse et illustrer le passage du véhicule sur un tronçon de la route en tenant compte de l’état de la route et des signalisations. En effet, les automobilistes usagers de la route nationale N°02 (Ain Temouchent/Oran) ont constaté une amélioration de la circulation à l’instauration d’un poste de contrôle fixe au niveau de la commune d’El Maleh.
Selon un professionnel des transports publics, monsieur B. Mokhtar, «les taxieurs avais souhaité la multiplication des barrages fixes afin de sécuriser la circulation routière.» Avec l’introduction du radar fixe et l’application du nouveau code de la circulation, amendé et complété, les jeunes chauffeurs des véhicules neufs, renoncent à l’excès de vitesse et les dépassements interdits. Un autre fait marquant, facteur intrinsèque de l’amélioration et la sécurité routière, c’est l’omniprésence des gendarmes sur le réseau routier de la wilaya jusqu’à des heures tardives le soir. A titre indicatif durant ces deux mois janvier et février 2010, le nombre d’accidents a diminué de 20% comparativement à la même période de l’année précédente.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman