Les aides aux nécessiteux font Jaser

Le mois de carême a été caractérisé par une vaste campagne de solidarité avec les couches sociales les plus démunies de la wilaya de Aïn-Témouchent. Eu égard à son importance et à ce qu’elle revêt comme impacts directs et immédiats sur les franges ciblées par l’opération, la Commission de la santé et des affaires sociales de l’APW a effectué plusieurs sorties et rencontré les responsables à charge durant le mois de ramadhan en vue de s’enquérir de la situation et mener un suivi relatif au déroulement de distribution des aides. Il ressort de son rapport «l’enregistrement d’insuffisances d’informations, d’explications et de clarté constatées dans le rapport incomplet qu’elle a reçu de la partie habilitée à le faire. Ce qui s’est traduit par les difficultés rencontrées dans la préparation de son rapport».
Formulé sous forme de remarques et d’observations, le passage mis entre guillemets retiendra forcément l’attention des observateurs et autorise les uns à faire des lectures et aux autres à approfondir leur curiosité pour connaître véritablement à quel niveau décisionnel les choses n’ont pas bien marché et à quel palier exécutif l’opération de distribution des aides, toutes formes et natures confondues, a connu des incohérences. C’est ce genre d’information qui n’apparaît pas explicitement dans le rapport. Faut-il imputer cela au manque constaté par la commission dans les documents qu’elle a reçus de la partie habilitée ?
Le montage financier comprend l’aide de la wilaya (15.000.000 DA), la part du ministère de la Solidarité nationale (2.500.000 DA), celle des Collectivités locales (2.600.000 DA) et d’âmes charitables (11.000.000 DA). Le tout s’élève à 31.100.000 DA. S’agissant de la participation des Collectivités, 11 communes sur les 28 ont contribué de leur propre budget. La commission s’est interrogée pour savoir sur quelle base et quel critère ont été choisies ces communes, sans fournir de réponse à cette question, qui a laissé l’assistance sur sa faim et qui laisse grande ouverte la porte à tout commentateur de tirer les conclusions qu’il juge selon sa compréhension de la chose. Faut-il comprendre que ces communes ne sont pas endettées et ont une balance équilibrée ? Ou bien la contribution est laissée à l’initiative ? En somme, 15.060 couffins ont été distribués, dont 1.160 cédés par Sonatrach. A combien revient le panier distribué par la DAS et quel est le prix de celui donné par Sonatrach ?, s’est interrogée la commission.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman