Les chanteurs Karim et Naïma charment le public

Les chanteurs Karim Mesbahi et Naïma Fethi évoluant en duo ont charmé, mercredi soir, le public témouchentois en interprétant leurs classiques chansons sociales à la salle de spectacles de la maison de la culture du chef lieu de wilaya. S’insérant dans le cadre du programme culturel et artistique du mois sacré du ramadhan élaboré par la direction de la culture et la maison de la culture, cette soirée a permis au nombreux public composé, essentiellement, de familles, d’apprécier une nouvelle fois les grands succès de ce duo, dont «Lamima» et «El henna» qui ont fait un tabac à cette occasion. Les thèmes sociaux privilégiés dans les chansons présentées, à cette occasion, ont mis en exergue la «rivalité» homme-femme dans la vie de tous les jours. Cette soirée a été ponctuée par un répertoire de chansons du genre staïfi et marocain agréablement interprété par l’artiste Fethi, à la grande joie du public.
Dans une déclaration à la presse, Karim Mesbahi s’est dit satisfait d’avoir pu honorer l’invitation de la maison de la culture. «Une invitation que je n’ai pu satisfaire en pareille période en 2007, en raison de problèmes personnels », a-t-il signalé, avant de rappeler que le public d’Aïn Témouchent connaît ses chansons à caractère social. Sa première chanson qui remonte à 1986 «Sidi el wali a’tini soukna» (M. le wali donnez moi un logement), a traité de la crise du logement de l’époque et remporta un grand succès auprès du public «à tel point, a-t-il ironisé, que le public demandait la chanson de Sid el wali, et non de Karim Mesbahi».
Dans les années quatre vingt dix, son tube «‘Alache ma tetzouajche» (pourquoi tu ne te maries pas), s’adressant aux jeunes, remporta un succès similaire. «Mes chansons peuvent être écoutées en famille. Ce sont des thèmes socio-éducatifs que je traite», a-t-il tenu à signaler, en rappelant que ses albums nécessitent six mois de dur labeur. Pour sa part, Naïma Fethi a fait part de sa joie de se retrouver à Aïn Témouchent où elle a été marquée par la reconnaissance du public qui a «appris par coeur les chansons du duo», s’est-elle réjouie.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman