Les commerçants informels soumis à la réglementation

boulevard temouchentLes citoyens qui s’adonnaient au commerce informel, avant d’être expulsés de leur espace de prédilection, à la suite d’un homicide dont l’un d’entre eux aura été la victime, sont invités à se conformer à la réglementation, pour être recasés au marché couvert de Aïn Témouchent. Telle a été l’exigence du wali, alors que le président de l’APC de cette ville, aurait aimé faire d’une pierre deux coups, d’une part en rendant la place précédemment squattée à la libre circulation et d’autre part confiner ces marchands dans un espace réglementé. A ce propos, M. le maire dira: «J’ai reçu une délégation de ces commerçants, dont la plupart sont des pères de familles.A l’écoute de leurs doléances, en tant que Premier responsable de ma commune, j’en avais les larmes aux yeux.
J’ai donc pris la décision de recaser une cinquantaine d’entre eux au niveau du marché couvert, qui vient d’ouvrir ses portes il y a quelque mois, après avoir servi de siège à la défunte Sonitex. La transformation de ces lieux en espace commercial aura coûté cher à l’APC», précisera-t-il. De son côté, le wali qui a marqué l’événement de sa présence, a exigé que ces commerçants doivent d’abord constituer leurs dossiers pour travailler dans les normes exigées par la réglementation. «Une fois que leurs papiers seront en règle, ils seront recasés», a-t-il promis. Une exigence que ces adeptes de l’informel auront beaucoup de mal à remplir. A signaler enfin, que le grand marché de la ville va être rénové dans les prochains jours.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman